Rio Mavuba : « On compte sur la générosité des personnes pour remplir ce Zenith »

Dans la métropole Lilloise le week-end dernier, dans le cadre de l’organisation de son concert « Une Nuit à Makala » le lundi 18 Mars au Zenith de Lille, Rio Mavuba nous a accordé une interview dans un célèbre hôtel lillois. L’ancien capitaine mythique du LOSC nous raconte l’origine de son association « Les Orphelins de Makala » et nous présente les détails de l’organisation de ce concert événement.

Bonjour Rio, peux-tu nous présenter ton association «Les Orphelins de Makala» ?

Bonjour, mon association a été créée en avril 2009. Nous allons fêter nos dix ans cette année. Elle a pour but d’essayer de donner une enfance « normale » à des orphelins de Kinshasa (Congo). On essaye de leur apporter la scolarité, des soins médicaux, des loisirs… Tout ce que les enfants doivent avoir normalement. Elle a pour but de les faire grandir et de les accompagner pour aller le plus loin possible. Il y a deux associations, une en France et une au Congo.

Quel est le modèle économique de ton association ? La majorité des bénéfices viennent-ils des concerts que tu organises ?

C’est vrai que le concert nous aide à faire vivre l’association à 50% (environ 6 mois de l’année) quand la salle est pleine. Bien évidemment, il faut d’autres ressources, nous faisons d’autres événements à côté pour essayer que ça continue à tourner.

Si des personnes souhaitent s’investir dans ton association, comment doivent-ils s’y prendre ?

On est évidemment à l’écoute. On est ouvert, nous avons pas mal de propositions. Des gens souhaitent nous aider en allant sur place, d’autres personnes font des dons… Maintenant avec les réseaux sociaux ça va très vite : il suffit de nous contacter avec les réseaux sociaux et le site internet des Orphelins de Makala.

Pourquoi cette association te tient à un cœur ?

Cette association me tient à cœur car c’est un lien particulier avec ma vie, avec ma famille. C’est le quartier où a grandi mon père, mes oncles, mes tantes. C’était important pour moi de rendre. On a eu la chance de venir et de trouver une vie meilleure. C’était important pour moi d’aider là-bas, car c’est un pays qui souffre. C’est l’un des pays les plus pauvres du monde. Bien évidemment on aimerait toujours faire plus, mais c’est déjà bien de faire à ce niveau-là.

Comment organises-tu tes déplacements à Makala ?

J’y vais quasiment tous les ans. C’est important pour moi de les voir. Même pendant ma carrière c’était important d’y aller. Ça permet de te remettre les idées en place.  Malheureusement, quand on voit tout ça, on prend conscience qu’on a de la chance.

As-tu des contacts avec des enfants que tu as accueillis au lancement de l’association (bientôt 10 ans) ?

Oui j’ai encore des contacts. A la base nous devions les accueillir jusqu’à 18 ans. Après nous avons créé un foyer afin qu’il puisse trouver un logement, un travail. Finalement, ça va plus loin de ce que nous voulions faire au départ. Et évidemment nous sommes toujours en contact. Certains viennent voir les plus jeunes au foyer.

Plus de 3 heures de concert à ne pas manquer. Cliquez ici pour les infos et la billetterie.

Cette année c’est la huitième édition d’une Nuit à Makala, ça se déroulera le 18 Mars au Zenith de Lille. L’événement est devenu incontournable dans la métropole lilloise, comment s’organise un concert comme celui-ci ?

Là je peux vraiment te le dire, pour le coup je me démène pour l’organisation. C’est vrai que quand je jouais, je déléguais et je laissais les personnes faire. Quand je jouais, les gens pensaient que j’étais devenu un organisateur de concert (il sourit). Là, j’ai plus de temps à consacrer pour l’organisation. Ce n’est pas facile, il faut courir après les gens. Quand tu joues et quand tu as les bonnes années avec le LOSC, les gens viennent plus facilement. Quand tu commences à arrêter c’est plus compliqué. Mais on ne lâche pas, on continue à se battre pour les enfants, ce n’est pas facile de courir après les gens, de faire venir des artistes.

As-tu pensé à délocaliser le concert ?

Non, le concert est né à Lille. C’est un concert qui a grandi avec les lillois et les habitants de la région. Quand je suis parti à Prague, je recevais beaucoup de messages en demandant de laisser le concert à Lille. Ça me semble logique que le concert reste à Lille.

Quels seront les artistes présents au concert ?

Il y aura Végédream, on connaît tous son titre (« ramenez la coupe à la maison »), Amel Bent, Willy William, Naza, Keblack, Madame Monsieur, Léa Castel… il y aura des très très grosses surprises et certainement des joueurs du LOSC. Ils m’ont dit qu’ils avaient un titre (Diego de La Synesia) après leur victoire. Ils seront là aussi. Ça va être sympa.

Etant donné que tu es consultant sur RMC, as-tu réussi à leur donner deux trois mots pour faire déplacer des journalistes au concert ?

C’est vrai que j’en ai pas discuté. Ça sera en fonction des sportifs présents. Il y aura Didier Drogba, des joueurs du LOSC, des anciens. On en espère un en tout cas (Eden Hazard – il sourit) et pourquoi pas un champion du monde de la région. Il y en a quelques-uns . Il y aura une très grosse surprise, ça fera plaisir aux gens de revoir cet artiste.

Tu disais qu’il avait des années plus simples pour organiser ce concert, tu parles en termes de mobilisation ou de demandes artistiques ?

C’est un peu plus compliqué pour les deux. Que ça soit en termes d’artistes, c’est plus compliqué de les faire venir. A chaque fois j’en profite pour les remercier car ils viennent bénévolement. Pour le public, je l’ai plus ressenti l’année dernière même si nous avions fait un bon chiffre (3500 spectateurs) mais c’était logique. Déjà le LOSC allait un peu moins bien donc il ne pouvait pas communiquer; mais c’était normal et moi j’étais parti à Prague. Avant il y avait peut-être plus de supporters qui venaient aussi, car ils savaient qu’il y avait l’équipe qui était là. Mais bon on espère que ça va bien repartir. Surtout, on compte sur la générosité des personnes pour remplir ce Zenith.

Merci Rio Mavuba pour sa disponibilité. Retrouvez Rio Mavuba et une vingtaine d’artistes, le lundi 18 Mars au Zenith de Lille pour le concert « Une Nuit à Makala ». Un concert organisé pour les Orphelins de Makala. Cliquez ici pour les infos et la billetterie.