Ogcnissa : “On est capable du meilleur comme du pire”

Après un mois de janvier rempli de succès, le LOSC retrouve l’OGC Nice ce vendredi soir au Stade Pierre Mauroy pour continuer sa belle série de victoires. Avant cette rencontre, nous avons interviewé le site Ogcnissa.com qui a répondu à nos questions sur les Aiglons et sur la rencontre à laquelle les Dogues devront faire face.

Que pensez-vous de votre première partie de saison ?

Vu le recrutement, notre première partie de saison est plutôt bonne. On a réussi à garder Balotelli en début de saison, mais son état de forme et son envie n’étaient plus en adéquation avec un joueur de foot de haut niveau… On a perdu Pléa, Seri, Le Marchand, Souquet,… et on a fait simplement venir des jeunes à fort potentiel pour les remplacer. Et comme Lille doit bien le savoir, il faut du temps pour que des jeunes confirment leur talent, et surtout, il faut des joueurs confirmés pour les encadrer. Myziane Maolida, Danilo Barbosa, Christophe Hérelle et Youcef Atal ont débarqué, et seuls les deux derniers ont réussi à s’imposer dans le 11 niçois. Bref, il nous manque 2 ou 3 joueurs pour faire une aussi belle saison que les précédentes. On a perdu Balotelli à ce mercato d’hiver, et on vient de perdre nos président et directeur général, qui ne supportaient plus les choix actionnaires majoritaires au niveau des transferts.

Quels sont les objectifs du club en fin de saison et qu’attendez vous personnellement ?

L’objectif, c’est de rester dans les 8 premiers. Les supporters souhaitent l’Europe, mais ça va être compliqué sans recrues à ce mercato hivernal. Il nous faut absolument un meneur de jeu et un avant-centre, et je ne parle pas du latéral gauche qui nous fait défaut depuis 2 saisons.

Quelles sont les forces et les faiblesses niçoises ?

Les forces, c’est Allan Saint-Maximin, Youcef Atal et Walter Benitez. L’Espoir français est sans doute notre meilleur joueur, mais s’il est un peu trop personnel. Il est capable de faire la différence tout seul, et réalise sa meilleure saison pour l’instant. Atal est un latéral droit totalement inconnu à son arrivée, et il est la révélation niçoise. Il va à 100 à l’heure et peut, comme Saint-Maximin, dribbler toute une équipe avant d’aller centrer ou marquer. Walter Benitez est notre gardien argentin. Au début de saison, Cardinale lui avait été préféré par Vieira, mais au bout de 3 matchs, Walter a eu sa chance et a su prouver qu’il était un des meilleurs gardiens de Ligue 1. J’ajouterais aussi le vieillissant Dante comme force, même s’il n’a plus ses jambes de 20 ans, sa grinta fait du bien à l’équipe. Les faiblesses, c’est l’attaque. Saint-Maximin est trop seul, puis il n’est pas un finisseur. On a la plus mauvaise attaque de Ligue 1, et ça ne me surprend pas. L’an dernier, on avait Balotelli et Pléa devant. Maolida est arrivé pour 10M€ de Lyon, mais il lui faudra du temps pour être au niveau. C’est encore un joueur trop tendre.

Comment analysez vous la rencontre entre le LOSC et l’OGC Nice en première partie de saison ?

On s’est imposé 2 à 0 au match aller. On était dans une bonne période après un début de saison difficile. On avait fait le dos rond en début de match et on vous avait planté 1 contre par Cyprien, sur une magnifique passe décisive de Balotelli, son seul fait d’arme cette saison chez nous. Ensuite, on avait retrouvé une maîtrise dans le jeu et Saint-Maximin avait fait le break à 10 minutes de la fin.

Un pronostic pour Vendredi ?

Le LOSC marche sur l’eau en ce moment, ce match va être compliqué. Mais vu qu’on s’est imposé en début de saison, pourquoi pas aller chercher au moins 1 point chez vous. On est capable du meilleur comme du pire, même si on est actuellement également sur une bonne dynamique.

Crédit Photo : Laurent Sanson – NordSports-Mag.com