MHSC OnAir : « Le collectif pailladin mouille le maillot »

Le LOSC reçoit Montpellier ce dimanche au Stade Pierre Mauroy. Pour cette rencontre, nous nous sommes entretenus avec Fabien et Maxime de MHSC OnAir. Les deux fans du MHSC ont accepté de répondre à nos questions sur le club montpelliérain.

Comment analysez-vous votre première partie de saison et votre forme sur les derniers matchs ?

En terme comptable, on réussit notre deuxième meilleur début de saison en Ligue 1 depuis le début de notre existence. Le meilleur début de saison étant bien sûr l’année du titre en 2012. Par contre, nous avons réalisé un mois d’août et un début de mois de septembre assez inquiétant en terme de qualité de jeu. Ensuite, il y a eu une prise de conscience des joueurs après le match face à Strasbourg. A la suite ce match, nous avons été quasiment intraitable jusqu’à notre victoire (3-0) face à l’OM. S’en est suivi un mois de décembre très compliqué et un mois de janvier guerre reluisant mis à part une victoire face à Caen en Championnat. Pour essayer de trouver une once de positif, nous marquons des buts et nous ne perdons pas mais les matches nuls ne nous font pas avancer.

Quels sont les objectifs du club et qu’attendez vous à titre personnel ?

L’objectif du club est de finir dans les 10 premiers du championnat pour être tranquille financièrement et surtout pour stabiliser le club dans la première moitié du classement. N’ayant pas quitté le Top 8 depuis mi-septembre, les joueurs et le staff doivent sûrement viser une place européenne en fin de saison.

Quelles sont les forces et les faiblesses montpelliéraines ?

Les forces de Montpellier sont notre solidité défensive et surtout notre gardien de but Benjamin Lecomte qui mérite largement sa place en équipe de France. Nous avons également un duo d’attaquants Andy Delort-Gaetan Laborde en très grande forme. Enfin, le collectif pailladin mouille le maillot et ça fait plaisir aux supporters. Ils ont l’esprit paillade. Les faiblesses de Montpellier sont le manque de profondeur du banc. Par conséquence, nos milieux de terrain tirent la langue depuis quelques temps et il n’y a pas de solutions de rechange pour les faire souffler.

Un mot sur le mercato hivernal ?

Concernant le mercato hivernal, nous étions à la recherche d’un latéral droit et d’un latéral gauche pour doubler les postes. Ce sont les deux postes les plus éprouvant de notre système de jeu. Nous avons donc recruté un jeune international uruguayen, Mathias Suarez, qui est un défenseur polyvalent jouant latéral droit et pouvant évoluer en tant que latéral gauche. Ensuite, nous nous sommes tournés vers un joueur serbe en la personne de Mihailo Risitc. A la base, il était annoncé comme un numéro dix reconverti latéral gauche, mais Michel Der Zakarian le voit essentiellement comme ailier gauche ou comme milieu offensif. D’ailleurs, sur ses deux rentrées, il a joué ailier gauche. Nous sommes assez satisfait du recrutement car cela correspondait aux attentes du staff. Par contre, nous n’avons quasiment pas pu voir nos deux recrues à l’œuvre. Il est donc difficile de les juger mais c’est prometteur aux entraînements.

Quel regard portez-vous sur la rencontre entre le MHSC et le LOSC au match aller ?

Les dix premières minutes du match avaient été cauchemardesques pour les joueurs du MHSC. Le LOSC était en feu et avait inscrit ainsi le seul but du match. C’est peu cher payé au vue de la nette domination des lillois. Mais ensuite, les Pailladins ont sorti la tête de l’eau et se sont procurés des occasions. Malheureusement, nous avons manqué d’efficacité devant le but. Je pense qu’un match nul aurait été équitable.

Un pronostic pour dimanche ?

Comme pronostic pour dimanche… Lille est sur une bonne dynamique et Montpellier a un peu de mal à se mettre en jambe. On va dire 2-0 pour le LOSC au Stade Pierre Mauroy. On espère se tromper…