Lettre ouverte d’un supporter : « nous aimons ce club et il est dur de le voir mourir »

Après la défaite du LOSC face à Angers (1-2), un supporter a écrit une lettre ouverte aux dirigeants et joueur du LOSC via la page facebook de supporters GO RIJSEL. En outre ce cri du coeur, cette lettre ouverte de ce jeune étudiant résume en quelques lignes l’état d’esprit des supporters suite aux différentes mésaventures du navire lillois.

« Monsieur Lopez, Monsieur Galtier, Messieurs les joueurs,

La situation l’imposant, c’est par ces quelques mots que j’ai décidé de m’adresser, évidemment en vain, à vous. Je ne suis qu’un petit supporter, étudiant, qui porte le LOSC, dont vous êtes président et salariés, dans son cœur depuis sa plus tendre enfance. J’ai vu des hauts, des bas, des prestations catastrophiques et d’autres incroyablement satisfaisantes. Certains diront que je n’ai ni l’expérience, ni l’intelligence pour parler de foot, et c’est sûrement vrai. Je n’ai jamais joué pour un club, faute de moyens, je joue simplement tous les dimanches, entre amis et passionnés.

Aujourd’hui, en cette soirée du 24 Février 2018, j’ai vu une chose inconcevable : le LOSC, mon LOSC, ne l’était plus. Que s’est-il passé ? Pourquoi le capitaine, Ibrahim Amadou, a refusé de venir parler avec le public après cette honteuse défaite ? Pourquoi a-t-il baissé la tête alors qu’il savait qu’il était attendu auprès des supporters ? Il serait cependant malhonnête de l’accabler, car en dépit de son niveau de jeu, il n’était pas plus faible que les Thiago Mendes, Yves Dabila ou autre Nicolas Pépé.

Cette révolution doit se faire sur le terrain, sinon, il est clair qu’elle se fera en tribunes. La situation l’oblige, nous sommes proches de la rupture. Le LOSC est en nous, nous l’aimons, l’adorons, et le défendrons jusqu’à la fin, cette révolution doit se faire, si vous partagez notre même amour pour le club et le football.

La défaite est totalement pardonnable, mais pas celle de ce soir. En vingt ans, vingt longues années, je n’ai jamais vu cela, pas à un tel point. Les joueurs n’avaient aucune volonté. La volonté et l’acharnement du dogue doit se trouver en chacun de vous, messieurs les joueurs. Une autre défaite avec si peu de motivation pour vaincre ne sera plus tolérée par vos supporters. C’est un enfer, ce niveau de jeu, cette mentalité qui semblait revenir mais qui explose en cours, cette envie, tout va mal.

La pression pourrait excuser cela, mais vous êtes des professionnels. Des professionnels qui, pour la plupart, ont coûtés des millions d’euros. Des millions investis dans des défaites et dans d’énormes salaires, c’est honteux, vous êtes la honte du nord, que dis-je, la honte d’Europe.

Je souffre sûrement moins que vous de cette situation puisque vous êtes les premiers concernés, tout cela est probablement dû à de mauvais choix qui se sont payés très cher directement. Le navire coule, et personne n’est là pour empêcher ce naufrage. Je vous en supplie, mettez de l’envie dans vos matchs ! Perdez, perdez si vous n’avez pas le niveau, mais faites-le avec courage et combativité, jusqu’à la dernière seconde. Chaque occasion, chaque passe, chaque action est bonne à prendre. Pourquoi avoir peur ? Vous êtes 19ème et n’avez, de toute évidence, pas le niveau pour la Ligue 1. Le potentiel peut-être, mais pas le niveau, pour le moment. Reprenez-vous et faites moi mentir, tous autant que vous êtes, faites moi mentir sur le fait que vous serez en Ligue 2 l’an prochain.

Je vous en pris, si vous ne souhaitez pas jouer pour le club, et si vous avez déjà la tête ailleurs, partez maintenant. Ne venez plus, laissez la place aux jeunes qui défendrons les couleurs du LOSC quand il sera en Ligue 2 au pire encore, pendant que vous essaierez de trouver une porte de sortie plus prestigieuse.

Nous aimons ce club et il est dur de le voir mourir avec ses valeurs que nous essayons de préserver. Il est normal d’avoir de la colère de notre côté, vous avez notre soutien, mais il y a des choses qui ne peuvent plus passer, surtout si votre lâcheté se conjugue sur et en dehors du terrain, comme j’ai pu le constater ce soir. Il reste une dizaine de matchs, abandonnez-vous au football, une dix-septième place sera satisfaisante, maintenez vous et montrez votre talent à la France.

À jamais fier d’être lillois.
Un Lillois qui passe par la Fan Page « GO RIJSEL » pour faire diffuser cette lettre ouverte.»

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com