Le renouveau du LOSC !

Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas au LOSC. Après une saison calvaire, les hommes de Christophe Galtier sont la surprise de ce début de championnat. Dans le cadre de cette dernière trêve internationale de l’année, nous vous proposons de dresser un premier bilan du début de saison des dogues.

Un rendement multiplié par 2 !

La saison passée au même stade de la compétition (13ème journée), Lille était 19ème de Ligue 1 avec douze points. Cette année, les dogues ont renversé la table, 26 points et second du classement. Le LOSC réalise un début de championnat historique.

Ce renouveau se traduit par des statistiques impressionnantes. Même si l’ensemble des lignes de jeu sont en réelles progressions d’un point de vu statistique et sur le fond du jeu.

Certains secteurs de jeu se métamorphosent à l’image de la défense :

L’arrivée de José Fonte aux côtés d’Adama Soumaoro a permis de faire gagner en maturité l’ensemble de la ligne défensive. La baisse d’erreurs défensives, la solidité dans les duels, une communication renforcée entre les lignes. L’international portugais même sans le brassard de capitaine est le patron de la défense.

Un lien renforcé avec les supporters

En outre un plan de communication renforcé et tourné autour des supporters : « Le LOSC c’est Vous, le LOSC c’est Nous » ; les dirigeants lillois ont souhaité ne pas reproduire les erreurs du passé. Le mea-culpa et les bonnes intentions payent.

Tout d’abord, d’un point vu accessibilité et proximité, les dirigeants ont souhaité décloisonner et ouvrir les portes d’un navire parfois inaccessible. L’arrivée des joueurs sur le parvis du Stade Pierre-Mauroy, les séances de dédicaces au Stade Pierre-Mauroy et chez les partenaires, les entraînements ouverts au public, la mise en place de nouvelles stratégies au sein des tribunes permettant d’améliorer l’ambiance en tribune… Le LOSC a multiplié ses efforts pour favoriser la proximité entre le club et ses supporters.

Sans forcément être utopiste et oublier les stigmates de la saison passée ; le lien est renoué et sauf déroute durant la saison celui-ci devrait se solidifier.


Gérard Lopez a revu sa stratégie de communication

Élément majeur dans le renouveau de la stratégie de communication du LOSC depuis le début de saison, c’est l’ouverture et l’accessibilité des médias auprès des dirigeants. Réelle forteresse la saison passée suite aux mauvais résultats, Gérard Lopez a cette année décidé de communiquer sur les médias. L’actionnaire hispano-luxembourgeois avait d’ailleurs avoué que le manque de communication la saison passée n’avait rien arrangé : « Je suis arrivé dans le foot français avec beaucoup d’envie mais, avec un peu de naïveté aussi. S’ajoutant à ça, les résultats médiocres, un entraineur difficile et un manque de communication de ma part. Çela été une première saison d’apprentissage très délicate. » avait t’il déclaré sur RMC au mois de septembre. Cette année, on ne compte plus le nombre d’interviews accordées auprès des médias nationaux et locaux. Le président du LOSC ne souhaite pas reproduire les mêmes erreurs.

Des surprises et des révélations

Bourreaux des cœurs des supporters la saison passée, certains sont passés du mépris à l’adulation : Fodé Ballo Touré, Mike Maignan ou encore Thiago Mendes, ces trois dogues se sont révélés.

Sélectionné avec l’équipe de France espoir, c’est un Fodé Ballo Touré transcendé que les supporters du LOSC ont retrouvé depuis le début de saison. Solide dans la récupération du ballon et dans les transitions avec les ailiers ; l’ancien parisien s’impose sur son côté gauche.

Côté gardien Mike Maignan a grandi. Mis en concurrence durant le mercato estival, le guyanais est efficace est solide sur sa ligne. Une progression suite à une remise en question du joueur après une saison calvaire : « Je joue au football pour le plaisir. Ce que je n’avais pas compris l’année dernière, c’est à un moment donné, quand il faut des résultats : il faut des résultats ! Le crochet que je vais faire, parfois il est efficace, c’est bien ça va amuser la galerie, mais ce n’est pas ça qu’on demande. J’ai toujours entendu il n’y a pas de grande équipe sans grand gardien. On ne peut pas être une grande équipe si je ne suis pas un grand gardien. » avait-il déclaré sur LOSC TV au mois d’octobre.

Pour terminer Thiago Mendes est la révélation de l’effectif lillois. En outre le talent de Nicolas Pépé que chacun connaissait la saison passée, le brésilien transcende au milieu de terrain. Pressenti sur le départ (Wolfsburg) dans les dernières heures du mercato cet été, Thiago Mendes est devenu indispensable dans le onze de Christophe Galtier. Depuis son arrivée dans le nord, le LOSC a perdu tous ses matchs lorsque l’ancien joueur de Sao Paulo ne jouait pas…

Un mercato réussi !

Le premier bon coup du mercato, c’est Nicolas Pépé. Courtisé par les plus grands, les dirigeants du LOSC ont tout fait pour garder la pépite lilloise. Investissement payant, l’international ivoirien a inscrit 9 buts depuis le début de saison !

Du côté des arrivées, malgré les contraintes financières de la DNCG et les départs de cadres tels que Yves Bissouma, Ibrahim Amadou ou encore Kevin Malcuit. Luis Campos a réalisé de très bons coups : Jonathan Bamba, José Fonte, Mehmet Zeki Çelik ou encore Jonathan Ikoné… ces quatre joueurs se sont imposés dans le onze lillois.

Des arrivées sont cependant toujours en attente de confirmation : Loïc Rémy, Rui Fonte et Rafaël Leão n’ont pas réussi à s’imposer à la pointe de l’attaque… un rendement inquiétant. Un lillois avait réussi ce défi : Lebo Mothiba, parti pour certains trop tôt à Strasbourg.

Une chose est sûre, ce LOSC saison 2018/2019 plaît ! Pas que pour ses résultats sportifs mais pour son attitude. Lille sera t’il européen à la fin de saison ? Pour les supporters, beaucoup sont confiants. Du côté des dirigeants et des joueurs : on reste prudent ! Un point de vigilance, la DNCG : le LOSC a rendez-vous d’ici la fin du mois avec la Direction Nationale du Contrôle de Gestion pour faire le point sur ses finances. Une petite épine dans un bilan prometteur. 

Crédit Photo : Laurent Sanson – NordSports-Mag.com