Evect : « L’Europe c’est l’ADN de ce club »

Le LOSC se déplace à Geoffroy Guichard pour affronter l’AS Saint-Etienne. Pour mieux aborder la rencontre nous avons interviewé Paul du site Evect qui s’occupe de l’actualité des Verts. Ce dernier a accepté de répondre à nouveau à nos questions sur l’ancien club de Christophe Galtier :

Comment analysez-vous votre première partie de saison et votre dynamique du moment ?

Dans sa globalité nous réalisons une jolie saison. C’est un peu plus délicat depuis fin Janvier, beaucoup de blessures, le départ de Selnaes en Chine, des recrues qui doivent se mettre rapidement dans le bain et un calendrier chargé. Dimanche, après la rencontre face à vous, on aura joué tout le monde parmi les premiers, le calendrier va s’ouvrir pour nous, on espère finir en bombe quand tout le monde va devoir encore se rencontrer devant. 

Quels sont les objectifs du club pour cette fin de saison ?

L’Europe c’est l’ADN de ce club. Monaco ouvre la porte, Marseille n’est pas impérial, Lyon possède un calendrier chargé, bien entendu qu’on rêve du podium ( 38ans que cela n’est pas arrivé ) mais on sera déjà très heureux de finir dans les 5, ce qui à mon sens correspond à la place qui doit être la notre dans deux mois. 

Un mot sur votre mercato hivernal ?

Au niveau des arrivées, c’est très simple : Deux prêts secs sans options d’achats avec Vada de Bordeaux et Bennasser de Monaco. Du côté des départs par contre Selnaes a cédé aux sirènes de l’argent et de la Chine sans trop qu’on voit venir le truc. On a réussi dans le deal à filer Mbengue qui part donc avec le Norvégien découvrir le football au pays du soleil levant. On a aussi prêté pas mal de jeunes dans des clubs de L2. 

Vous nous avez déjà parlé des forces et des faiblesses stéphanoises pour le premier match. Est-ce que Saint-Etienne s’appuie sur de nouvelles forces et affichent de nouvelles faiblesses ?

On parlait des blessures un peu plus haut, on a changé de système de jeu suite à cela. C’est très aléatoire selon les matchs mais dans la globalité l’équipe refuse le jeu et se crée moins d’occasions. Mais bon quand tu perds 3/4 joueurs majeurs sur des blessures sérieuses comme les croisés ou une rupture du tendon d’Achille en l’espace de quelques journées, c’est dur de rebondir. La force c’est l’éclosion (attendue) de Khazri qui réalise la plus belle saison de sa carrière niveau statistiques. 

Attendiez-vous le LOSC de Christophe Galtier encore à cette place début mars ?

Dans cette dynamique très certainement, à cette place non. Tout simplement parce que je voyais des équipes comme Lyon et Marseille capable de tenir ce rythme et d’être au niveau qui est le votre. J’ai pas vu 10 matchs du Losc cette saison, je vais pas mentir, mais j’ai bien regardé celui de la semaine dernière, et ça m’a un peu rappelé le Montpellier champion, au delà du niveau de jeu, même dans un soir ou rien ne semble te réussir, tu as un fait de jeu qui tourne pour toi (csc), tout ceci se provoque, rien n’arrive par hasard. 

Quel regard portez-vous sur le match aller entre le LOSC et l’ASSE ?

On a rapidement donné le match sans vraiment se battre. Vite résigné par l’issue que semblait prendre la rencontre. On prend une branlée niveau score mais cela reste très anecdotique à mon sens vu le non engagement de l’équipe face à vous. 

Un pronostic pour ce week-end ?

Match avec des buts, cela est une certitude. 3-2 pour les Verts et ça ce n’est absolument pas une certitude.

Crédit Photo : Laurent Sanson – NordSports-Mag.com