A la UNE

Une Bouffée d’Oxygène!

Le mois de janvier se termine et avec lui, le mercato mais surtout le rythme infernal des rencontres qui s’accumulaient presque tous les 3 jours, ce qui affaiblissait les performances de nos joueurs. Tous le monde le sait: le LOSC n’est pas à sa place au classement et pour espérer une remontée, il était important de gagner ce soir face à Caen.

L’équipe Lilloise alignée ce soir démontrait la fatigue des joueurs: Enyeama au gardien, une défense Sidibé-Civelli-Soumaoro-Corchia, un milieu Balmont-Obbadi-Amadou, et l’attaque Bauthéac-Benzia-Rony Lopes.

Caen, qui avait joué Dimanche contre Nice (victoire de Caen), avait mis en place une autre équipe: Vercoutre au but, défense Imorou-Ben Youssef-Adeoti-Appiah, un milieu Féret-Seube-N’Kololo, une attaque Bessat-Rodelin-Leborgne.

Lille réussit face à Caen: il est important de noter que Lille a gagné ses 8 derniers matches de Ligue 1 face à Caen! Il s’agit de la plus longue série en cours pour une équipe face à un même adversaire dans l’élite à égalité avec Paris face à Nantes.

Des Dogues pas gourmands!

La rencontre démarre bien avec Lille qui essaie d’imposer son rythme dans les premières minutes. On remarquera qu’au bout de la 5ème minute, Caen n’a pratiquement touché aucun ballon, à part contrecarrer des actions et arrêter des passes. Ils ne peuvent pas faire plus de deux passes sans que nos Dogues interviennent à leur tour.

En revanche, les Dogues sont eux aussi complètement bloqués dans leur moitié. Il n’y a aucune avancée concrète dans la moitié Normande: il faudra attendre la 7ème minute et voir une percée de Sidibé et un centre sur Benzia pour découvrir les défenseurs Caennais en action.

Un gros pressing des deux équipes s’est mis en place et la partie en devient même presque morose.

Les Caennais se voient offert une belle opportunité offensive dès la 8ème minute: Appiah effectue une montée rageuse côté droit. Il s’appuie sur Leborgne qui lui remet. Mais le latéral droit Caennais manque son centre, qui file dans les gants d’Enyeama. Avant cela, ce même Leborgne avait tenté une frappe rageuse de 25 mètres, facilement captée par notre gardien.

A partir de la 10ème minute, on peut même constater une petite présence des Caennais dans notre moitié. Plus présents, ils essaient de se créer des opportunités, en vain, le pressing Lillois faisant effet. Le problème est que la défense Caennaise est aussi très peu sollicitée. Les équipes se neutralisent mutuellement.

A la 15ème minute, on découvre quand même, avec une certaine stupeur, que Lille possède 70% du ballon et que ne pas réussir à entreprendre quand on possède un tel pourcentage est surprenant.

C’est bien à la 36ème minute que nos Dogues s’offre leur première occasion franche! Sur un corner enveloppé de Lopes côté droit, le ballon rentrant est manqué de peu par Civelli. Il faut tout de même une superbe parade de Vercoutre pour repousser le ballon.

Les Lillois petit à petit rentre dans la partie. A la mi-temps nous constatons juste que Caen a eu plus d’occasions offensives sans jamais se montrer dangereux. Les Lillois plus insipides possèdent à la mi-temps 60% du ballon.

losc_vs_sm_caen_ligue_1_j24_15-16_photo_laurent_sanson-37

Une 2ème Mi-Temps Débridée!

L’attaque Lilloise a été invisible en première mi-temps. A part quelques débordements de Rony Lopes et Bauthéac, les défenseurs Caennais ont su maîtriser Benzia facilement. Antonetti a donc décidé de remplace Rony par Boufal et Benzia par le néo-Dogue Eder. Le public d’ailleurs l’accueille comme il se doit: avec respect et encouragement.

Du côté Normand, Patrice Garande a fait entrer Andy Delort à la place de Ronny Rodelin.

La deuxième mi-temps sifflée, les Lillois commencent les hostilités: plus entreprenants, ils maîtrisent non seulement le ballon mais se projettent aussi vers l’avant. On les voit plus souvent dans le dernier tiers Normand.

A la 49′, Corchia se lance tout seul sur ce côté pour pouvoir centrer en direction des attaquants. Malheureusement trop dirigée vers le gardien, la frappe finit dans les gants de Vercoutre.

Après un coup franc de Féret repoussé par Soumaoro, le ballon atterrit dans les pieds de Eder, qui se débarrasse techniquement d’Appiah, mais qui perd le ballon par la suite. Plus technique que Tallo, le Portugais apporte un vrai plus sur le terrain…du moins pour l’instant.

Corchia encore à la 53′ est désigné pour tirer un coup franc à 28 mètres côté gauche: il frappe fort en ouvrant son pied droit, à droite du but Caennais. Vercoutre se détend pour détourner en corner. Sans l’intervention de ce dernier, le ballon finissait dans les filets. Magnifique tir de Corchia.

losc_vs_sm_caen_ligue_1_j24_15-16_photo_laurent_sanson-55

Un énorme travail de Obbadi ce soir: sur un centre de Sidibé à la 57′, il fait l’effort de monter se présenter pour donner un soutien à son partenaire. Le ballon est finalement capté par le gardien. Le même Sidibé exécute exactement la même action à la 59′, cette fois-ci elle atterrit dans les pieds d’Obbadi, qui décoche une frappe puissante au premier poteau, et Vercoutre détourne en corner du pied.

C’est à la suite de se corner tiré par Bauthéac que Soumaoro reprend le ballon de la tête pour ouvrir le score en faveur de Lille.

LOSC 1-0 SM Caen.

On remarquera que sur la suite du match, les Lillois se sont immédiatement recroquevillés sur leur score et ont d’abord cherché à se protéger défensivement plutôt que d’essayer d’alourdir le compte but.

Les seules offensives Lilloise à noter par la suite ont été effectuées à la 65′ (Boufal et Eder), à la 68′ (Soumaoro, tête sur coup franc à côté), à la 71′ (Eder essaie de remettre un ballon profond sur Bauthéac, de suite capté par Vercoutre), à la 78′ (Eder et Bauthéac), à la 83′ (Boufal) et à la 94′ sur un coup franc de Boufal, Soumaoro pouvait inscrire un doublé, arrêté par Vercoutre.

Les Caennais n’ont jamais eu d’occasions franches en seconde période et c’est dans l’aisance, avec la plus petite des marges, que Lille a négocié un succès mérité, mais aussi rédempteur.

Ce qu’il faut retenir:

  • Un sacré match de l’équipe entière s’il ne faut retenir que quelques joueurs notons qu’Obbadi, Soumaoro, Corchia et Sidibé était vraiment dans le match.
  • Mention très spéciale à Eder pour sa première. Loin d’être désagréable à regarder, il est très technique et essaie de s’impliquer. Notons qu’il est arrivé avant-hier! Découvrir une nouvelle ville, un nouveau pays, un nouveau championnat, une nouvelle équipe, et une journée d’entraînement entre l’arrivée et le premier match peut être éprouvant. Franchement hâte de voir ce qu’il peut nous apporter!
  • Le premier but en L1 de Soumaoro: en espérant en voir plein d’autres.
  • Les supporters d’Oostende venu en nombre voir le match. Pour info, le KVO est dirigé par Marc Coucke, investisseur au LOSC.

Ce qu’il ne faut pas retenir:

  • Les nombreuses fautes Caennaises.
  • Un arbitrage douteux parfois.
  • Les supporters Caennais qui s’étaient déplacés (très vulgaires pendant la plupart de la rencontre.)
  • Une certaine nonchalance sur l’ensemble de la période de la part de Benzia, Civelli, et Bauthéac (parfois.)
  • Les dribbles de Boufal, certes beaucoup plus réussis mais au détriment d’actions offensives possibles. Dommage!

Feuille de match:

Lille: Entraîneur Frédéric Antonetti

Gardien: Enyeama,

Défense: Corchia-Civelli-Soumaoro-Sidibé.

Milieu: Balmont (remplacé par Mavuba à la 79′) – Obbadi – Amadou

Attaque: Bauthéac – Benzia (remplacé par Eder à la 45′) – Rony Lopes (remplacé par Boufal à la 45′)

Stade Malherbe de Caen: Entraîneur Patrice Garande

Gardien: Vercoutre

Défense: Imorou – Ben Youssef – Adeoti – Appiah

Milieu: Féret (remplacé par Ntibazonkiza à la 45′) – Seube – N’Kololo (expulsé suite à deux cartons jaunes à la 58′ et 85′)

Attaque: Bessat (remplacé par Louis à la 73′) – Rodelin (remplacé par Delort à la 45′) – Leborgne

Réactions:

Mounir Obbadi: «La victoire fait beaucoup de bien car on était frustré après le nul à Marseille (1-1). Maintenant il ne faut rien lâcher et continuer comme ça.»

Frédéric Antonetti: «On a fait une très mauvaise première période, avec une entame ratée. En deuxième mi-temps, on est entré avec d’autres intentions, de la percussion, du rythme. On a été récompensé et la victoire est méritée, même si on n’a pas fait un grand match, car Caen n’a pas eu une seule occasion.
On a été solide face à une équipe très difficile à jouer. On a un déficit de points car on en a laissé filer bêtement dans des matches où les contenus étaient meilleurs que ce soir (mercredi), comme face à Nice, Troyes ou Marseille. Il faut donc apprendre à mieux gérer nos matches, c’est la leçon à retenir.»

Adama Soumaoro: «Ç a fait plaisir de marquer (premier but en L1). C’est clair. C’était une rencontre difficile car ils nous attendaient chez eux. Seul un coup de pied arrêté pouvait débloquer la situation. On est repartis sur de nouvelles bases en deuxième période. On a commencé à presser l’adversaire. On est fatigués mais on va penser à bien récupérer.»

Eric Bauthéac: «On a eu du mal à trouver la clé contre Caen. On était mal placés sur certains coups. Il fallait un but pour décanter le match et ça a été alors plus ouvert. Cette victoire fait du bien. Dans le jeu, on n’a pas fait un gros match. Mais il faut s’adapter aux différentes équipes et aux différents systèmes tactiques qui viennent nous rendre visite. Ce n’est jamais évident de prendre le pas contre une équipe qui évolue bas dans sa moitié de terrain. J’espère qu’Eder va nous faire du bien. Il joue à l’anglaise. En Premier League, les attaquants sont vraiment costauds. On a besoin de lui.»

Prochain match ce dimanche face à Rennes, une victoire est encore une fois impérative avant de se déplacer chez le géant Parisien. On est à 4 points du premier relégable. Rien n’est joué d’avance. Aller le LOSC!

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

En haut