A la UNE

Un projet #LOSCLimited

Il y a quelques semaines, le LOSC a lancé son nouveau hashtag #LOSCUnlimited, un projet ambitieux pour le club de la capitale des Flandres. Mais après six journées de championnat, les dogues sont dix-septième avec seulement cinq petits points.  L’inquiétude est forte du côté des médias et des supporters…

Ça chauffe du côté des médias :

La revue de presse est salée au LOSC, « Marcelo Bielsa commence à agacer » annonce RMC, le journal local Voix du Nord recense l’ensemble des erreurs du coach argentin : « Les erreurs de Marcelo Bielsa », même Libération secoue la salière : « Marcelo Bielsa, la folie du doute». Du côté des consultants sportifs, Pierre Menes dézingue quant à lui le projet lillois, dans le Canal Football Club la grande « gueule » du CFC a partagé son indignement : « On taille souvent le projet marseillais, mais que dire du projet lillois ? Avoir vendu De Préville pour se retrouver avec Pépé au poste d’avant-centre – l’ancien Angevin étant tout sauf un avant-centre. Moralité : pas d’occasions, pas de jeu, pas même de « patte Bielsa ». La revue de presse est dans le rouge, mais à force de jouer avec le feu, on finit par se brûler !

Des supporters inquiets :

Pas besoin de vous faire un dessin, les supporters sont dans le doute, la vente de Nicolas De Preville n’est pas encore digérée. Sur twitter les messages fusent, des choix de Bielsa au mercato questionnant, les messages ne doivent pas laisser insensible les dirigeants lillois :

Bielsa agace son staff :

Manifestement, la méthode Marcelo Bielsa ne fonctionne pas. Et pour ne rien arranger, l’entraîneur des Dogues commence à agacer en interne. D’après nos confrères de l’Equipe, des «tensions internes dues à l’omnipotence de l’Argentin au sein du club» seraient apparues dernièrement.  L’éviction de  Joao Sacramento il y a quelques jours a tendu les relations entre le directeur sportif  et le coach argentin.

Un mercato questionnant :

Alors que le LOSC a investi 77 millions d’euros cet été (70 millions du côté du mercato et 7 millions d’euros d’aménagement de l’espace professionnel : construction de bungalows, cantine, salle de convivialité); l’addition est chère payée. Lille a investi sur un projet valorisant la jeunesse et non l’expérience. Cet été, Luis Campos a proposé 120 jeunes joueurs auprès de l’ancien coach marseillais. Mavuba, Palmieri, Bauthéac, De Preville ont été forcé de quitter le navire alors Thiago Maïa a été acheté 15 millions d’euros ; un transfert historique pour le club lillois. Cependant son positionnement face à Bordeaux en tant qu’arrière gauche reste incompris. Les nouveaux joueurs tels que Araujo où encore Mendes semblent encore en adaptation du championnat et le manque d’éfficacité offensive sèment le doute dans tous les esprits.

Alors même s’ils connaissent le caractère difficile de leur entraîneur, les dirigeants lillois peuvent-ils remettre en question le célèbre « El loco » ? Réponse dans quelques semaines…

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

En haut