Stade Pierre Mauroy

Le Stade Pierre Mauroy est le fruit d’un partenariat Public-Privé (PPP), signé le 15 octobre 2008 entre LMCU (Lille Métropole Communauté Urbaine) et ELISA (Eiffage Lille Stadium Aréna), une filiale à 100% d’Eiffage.

  • Historique

La construction d’un nouveau stade à Lille a été décidée après l’échec de la reconstruction de l’ancien Stade Grimonprez-Jooris, la Cour administrative d’appel de Douai, confirmée par le Conseil d’État en décembre 2005 ayant annulé en juillet 2005 le permis de construire délivré par la maire de Lille, Martine Aubry, précédemment validé par le tribunal administratif de Lille, aux motifs de l’erreur manifeste d’appréciation commise par l’architecte des bâtiments de France en donnant un avis favorable à un projet portant atteinte eu égard à son caractère volumineux, à sa forme et à sa hauteur, à l’aspect et au caractère du monument historique covisible de la Citadelle de Lille et du non bénéfice des dérogations de hauteur de l’article ND10 du plan d’occupation des sols, prévues pour un « équipement public de superstructure » lorsque ses caractéristiques techniques l’imposent ou, « après avis des autorités compétentes », lorsque ce dépassement est indispensable au fonctionnement du bâtiment ou si des exigences particulières d’insertion dans le site sont respectées.

La construction puis l’exploitation du stade pendant 31 ans ont été réalisées dans le cadre d’un partenariat public-privé. Le 1er février 2008, le conseil de la LMCU a retenu le projet du groupe Eiffage (architectes Valode et Pistre associés à Pierre Ferret) associé à Stadia Consulting Group (alors filiale de Colony Capital, rachetée depuis par le Groupe Lagardère) pour l’exploitation commerciale.

Le contrat est signé le 15 octobre 2008, Eiffage disposant alors contractuellement de 45 mois pour livrer le stade, ce qui mène à l’été 2012 (15 juillet 2012). Les travaux de terrassement et d’assainissement ont démarré le 7 juillet 200913. Le permis de construire fut signé par les maires de Lezennes et de Villeneuve-d’Ascq le 17 décembre 2009. La présidente de Lille Métropole Communauté Urbaine, Martine Aubry, donna son feu vert le 26 mars 2010 pour que les travaux de fondations du stade démarrent le 29 mars14.

 La première pierre du Grand stade est posée symboliquement le 27 septembre 2010 par le président d’Eiffage15 et les travaux sont achevés dans le délai prévu 4 ans plus tôt, avant l’inauguration du stade le 17 août 2012.

  • Premier match et inauguration

le LOSC a donc disputé sa premirere rencontre à domicile de la saison dans sa nouvelle enceinte le 17 août 2012 face à l’AS Nancy-Lorraine.

 Il est, lors de sa livraison, le troisième plus grand stade français derrière le Stade de France de Saint-Denis et le Stade Vélodrome de Marseille. Le 21 juin 2013, en hommage à l’ancien Premier Ministre et maire de Lille, mort le 7 juin 2013, le Grand Stade est rebaptisé Stade Pierre-Mauroy.

  • Le Financement :

L’opération représente un investissement global de 324 millions d’euros.

Le financement de ce projet est totalement souscrit par la société ELISA. Cette dernière apporte 60 millions d’euros du montant global sur ses fonds propres. Le solde, soit 264 millions, est constitué par une dette contractée auprès d’un pool bancaire et des subventions, notamment du Conseil Régional du Nord Pas-de-Calais à hauteur de 45 millions d’euros et 30 millions de l’Etat dans le cadre de l’Euro 2016.

Un loyer annuel sera versé à ELISA par Lille Métropole durant toute la durée du PPP. Au final, et selon la performance réalisée, la contribution nette annuelle de Lille Métropole sera comprise entre 9,7 et 10,5 millions d’euros.

  • Configurations

Le stade a cinq configurations possibles:

  • Stade Football : 50 000 places, 76 loges et 7150 VIP, une toiture mobile couvrant l’aire de jeu.
  • Stade Rugby : 50 000 places, dont 7233 VIP, une toiture mobile couvrant l’aire de jeu. Les premiers rangs se trouvent à 7 m de la zone d’en-but.
  • Stade concert : 50 000 places, une toiture mobile se fermant en trente minutes.
  • Arena concert : 25 000 places en pleine jauge, 16 000 places en jauge réduite.
  • Arena sport : 30 000 places en pleine jauge, 19 000 places en jauge réduite.
  • Le Grand Stade est le premier stade à accueillir une rencontre de football sous toit fermé en France.

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

<

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
Powered by Live Score & Live Score App