Brèves

Reda Rabeï, sensation Wasquehalienne

Reda Rebai

Une fois n’est pas coutume mais de temps en temps on peut se permettre de parler de gloire footballistique de la Métropole.

Aujourd’hui nous nous intéressons à un joueur d’une autre équipe de football: Reda Rabeï, internationale français de Futsal et joueur offensif de Wasquehal, club de CFA.

Auteur d’une ribambelle de buts au niveau semi-professionnel, le joueur de 21 ans intéresse beaucoup d’écuries de Ligue 2 mais aussi de Ligue 1.

Le joueur explique sa fulgurante ascension par la persévérance:

«J’ai alterné les expériences sur herbe et en salle. J’ai fait trois ans à Lille entre 12 et 15 ans, mais ils m’ont viré. Je n’ai pas pu intégrer le centre de préformation», explique le natif de Roubaix.

C’est dans sa ville qu’il s’initie au Futsal avec les copains. «A 17 ans, je suis parti à Grenoble, et là-bas, j’ai commencé à jouer au Futsal au Picasso FC. Un choix ? Pas vraiment, j’ai surtout fait ça car cela me permettait de gagner un peu ma vie. Puis, je suis revenu à Roubaix futsal et puis Douai l’année dernière pour finir cet hiver à Wasquehal en CFA.»

Le Roubaisien d’origine indique avoir été mis à l’essai précédemment déjà avec le FC Nantes mais que ses performances n’ont pas convaincus le staff du club de Loire-Atlantique. En revanche ses qualités en futsal lui ont permis de s’assurer une belle place en Equipe de France de la discipline: Il faut savoir que Reda Rabeï c’est 18 buts en 24 sélections!

Si sa réussite dans la discipline de salle est reconnue, le joueur voudrait néanmoins s’axer sur une tentative dans le milieu professionnel. Ce genre de réussite n’est pas rare, et il a d’ailleurs quelques modèles en tête, comme par exemple un certain Wissam Ben Yedder:

«J’adore ce joueur. Il est impressionnant dans sa qualité de déplacements. Il a une efficacité devant le but que je trouve chirurgicale. J’en suis très loin. Je sais que je dois progresser à tous les niveaux et notamment tactiquement.»

 

Commentaires

Dernières infos

En haut