A la UNE

Ô Belgique, Lille t’aime!

Au lendemain du terrible drame qui a frappé nos frères Belges, nous rendons hommage à l’influence que nos voisins du Nord ont eu sur l’histoire de notre club de coeur. Nous vous embarquons dans un petit tour alphabétique qui vous rappellera pourquoi on vendra toujours des frites-mayo au Stade Pierre-Mauroy.

A comme Anderlecht

Le club Belge n’a peut-être pas de lien direct avec le LOSC mais le club Mauve de la banlieue Bruxelloise est la seule équipe à avoir tenue tête au LOSC à deux reprises lors des phases de poule du groupe H, alors en lice pour la coupe UEFA 2006-2007. Le LOSC l’avait emporté contre Milan à une reprise, avait gagné contre l’AEK Athènes à une reprise aussi, mais a doublement buté contre les Belges. Le LOSC s’était alors qualifié pour les Huitièmes de finale et avait battu Manchester United. Ahh, le bon temps!

B comme Bruno

Gianno Bruno, n’est ce pas? Le jeune Italo-Belge est arrivé chez nous en provenance du Standard de Liège à l’âge de 17 ans. L’ancien Rouche fait ses débuts professionnels contre l’OL, le 11 janvier 2012. Il est resté chez nous de 2007 à 2014, a marqué un total de 4 buts dans l’élite, et un but très important contre le BATE Borisov en Ligue des Champions. Il a ensuite rejoint Evian, Lorient et joue actuellement en Russie.

C comme Castel

Eric Castel, ça vous dit rien? Et pourtant il fût le seul joueur ayant eu comme parcours professionnel Milan, Barcelone, Paris pour finir sa carrière au LOSC. Enfin si on en croit la Bande-dessinée de Raymond Reding, le dessinateur Belge à l’origine de ce chef-d’oeuvre. 15 albums qui retracent la carrière fictive de cette esthète français. Nous vous conseillons bien-sûr le 14ème tome « Cinquième But Pour Lille! » Vous ne serez pas déçu!

D comme Desmet

Monsieur Philippe Desmet, joueur emblématique du LOSC. 90 matchs joués chez les Dogues, 27 buts marqués en trois saisons chez nous. Nous avions d’ailleurs été le seul club non belge pour qui il a choisi de jouer. Merci pour toutes vos années chez nous, Monsieur Desmet!

E comme Eden

On pourrait ne rien mettre tellement nos lecteurs ont de choses à dire sur notre Diable préféré. Né à la Louvière dans la région de l’Hainaut, Eden Hazard, alors âgé de 14 ans, se fait repéré par les recruteurs de LOSC. Il intègre le centre de formation et devient rapidement important au sein de l’organisme Lillois. Devenu un joueur incontournable, il reste près de 8 ans chez nous, joue 194 matchs dans l’élite et marque pas moins de 50 buts. Le 20 mai 2012 et pour son dernier match chez nous, Eden nous fait cadeau d’un triplé. Joueur emblématique de notre club, son portrait figure toujours dans le centre de formation de Luchin. Si on ne devait dire qu’un mot, ce serait « merci. »

F comme Flandre

La capitale des Flandres, c’est Lille. Mais pourquoi Flandres au pluriel? Parce que l’union sacrée qui rallie les Flamands Belges et Français, c’est la culture…et le LOSC en fait partie. Il n’est pas rare d’entendre parler Flamand au Stade. Et on en est fier!

G comme Guillaume

Baptiste Guillaume, acheté cet été par Lille en provenance du RC Lens, doit encore faire ses preuves. Le Bruxellois d’origine a été accueilli à bras ouvert à Luchin, et bien que venant de chez le rival Artésien, le joueur de 20 ans à peine doit la ferveur de nos supporters à sa nationalité. Evoluant depuis en équipe réserve, le très jeune joueur peut revenir en grâce dans l’équipe première et c’est tout le mal que nous lui souhaitons.

losc_lille_vs_gfc_ajaccio_ligue_1_j4_2015-2016_photo_laurent_sanson-54

H comme Heylens

Né en 1941 à Etterbeek, Georges Heylens est un joueur Belge ayant évolué durant toute sa carrière à Anderlecht en tant le défenseur latéral droit. Reconverti en entraîneur il a coaché le LOSC de 1984 à 1989. Ayant la possibilité de servir le LOSC encore un temps, il revient en 2011 en tant que scout.

I comme Investissement

Les Belges ont toujours aimé la formation Lilloise. Le LOSC s’est investi dans le développement et la formation de talents au niveau joueur mais aussi au niveau management. L’investissement est mutuel. Nous avons comme exemple Marc Coucke, homme d’affaire Belge, actuellement détenteur d’une portion des parts du LOSC. Il s’investit régulièrement pour nous suivre et nous supporter. Nous lui sommes bien sûr très reconnaissant.

J comme Jean

…pour Jean Lechantre. Surnommé le Petit Belge, il naît à Taintignies (Belgique) en 1922. Formé à l’Olympique lillois, il joue ensuite au Lille OSC avec qui il remporte le championnat de France en 1946 ainsi que la Coupe de France à trois reprises. Il termine sa carrière au CO Roubaix-Tourcoing dont il est l’entraîneur lors de la saison 1959-1960 de Division 2. 225 matchs avec Lille pour pas moins de 81 buts.

K comme Kevin

Kevin Mirallas, confrère d’Eden Hazard en équipe nationale, a passé 4 ans au LOSC en provenance du Standard de Liège. Actuellement titulaire indiscutable à Everton, le Belge a joué 95 matchs et a marqué 12 buts entre 2004 et 2008. Il passa par Saint-Etienne et Olympiakos avant de rejoindre Everton.

L comme Lukunku

Que l’on ait une opinion favorable ou non sur le joueur, le fait est qu’il a bien joué à Lille. Ali Lukunku, originaire de Kinshasa au Congo, est passé par nos structures pour un seul match seulement en 2004! Avant de s’envoler pour le club Belge du KAA Gent avec lequel il ne fera que guère mieux (4 matchs avant de partir pour le Standard de Liège.) La raison de sa longévité au LOSC: une affaire de dopage…

M comme Meuris

Robert Meuris, je présume? Vous présumez bien! Notre ami français mais né à Bruxelles, fils du célèbre Georges Meuris, a rejoint nos rangs En 1955 pour une saison seulement, en provenance de Nîmes Olympique. Il est alors considéré comme étant un joueur hors-pair qui peut nous faire beaucoup de bien.

N comme le N dans Rozehnal

Faudra nous excuser on a rien trouvé d’autre. Mais le lien se tient. David Rozehnal a connu deux clubs belges et français dans sa carrière: le FC Bruges (pour qui il joue 70 matchs), le PSG (pour qui il joue 96 matchs), le LOSC (pour qui il joue 86 matchs), et le KV Ostende (pour qui il a joué 13 matchs cette saison avec beaucoup d’autres à venir.) La France et la Belgique sont les endroits où D.R. a joué le plus de matchs (il n’en a joué que 78 en République Tchèque, et a exercé son activité à Newcastle, Rome et Hambourg.) Jouant pour le club de notre actionnaire Marc Coucke, Rozehnal n’est pas un étranger à Luchin. Il habiterait toujours la banlieue Lilloise.

ROZE3

O comme Oostende

Le club de Marc Coucke, l’investisseur Belge du LOSC. Le KV Oosteende supporte ouvertement le LOSC. Marc Coucke a même fait déplacer des supporters pour venir au Stade Pierre Mauroy. Le LOSC a aussi joué contre les Jaunes, Rouges et Verts durant leur préparation d’été en 2015.

P comme Péruwelz

Le Royal Mouscron-Péruwelz ou plus communément appelé le Royal Excel Mouscron est un club Belge, localisé à Mouscron sur le frontière Franco-Belge, et évoluant en D1 Belge. De novembre 2011 à juin 2015, le RMP est affilé au LOSC Lille. Ainsi le LOSC envoie de nombreux joueurs et staffs faire leur preuve en D1 Belge pour leur faire goûter à un niveau professionnel de la compétition. Abdoulaye Diaby, John Jaïro Ruiz, Julian Janvier, Thibault Peyre, Viktor Klonaridis, Julian Michel, Anice Badri et Rachid Chihab sont, entre autres, passés par les deux clubs lors de leur affiliation.

Q comme Le P’tit Quinquin!

Outre la référence cinématographique de Dany Boon et Jenny Clève, la mélodie est devenue l’hymne officieux de la ville de Lille. La chanson fût écrite par Alexandre Desrousseaux mais c’est l’interprétation de Raoul de Godewaersvelde qui est la plus connue. Qu’à cela ne se tienne! La berceuse est aussi bien chantée dans le Nord qu’en Belgique. Et d’aucun supposerait même que le P’tit Quinquin s’est lié d’amitié avec le Manneken-Pis… A vous de juger!

R comme comme Rijsel

Parce que Lille ça fait un peu trop gentillet: quand faut beugler le nom de votre équipe aux adversaires d’en face dans l’objectif de leur mettre la peur au ventre, prenez donc l’homologue Flamand! Avec 3 grammes de Ch’ti, ça passe comme une lettre à la poste!

losc_lille_vs_olympique_marseille_ligue_1_j11_2015_2016_25-10-15_photo_laure_11

S comme Stephan

Van der Heyden, cela va sans dire! L’international Belge a rejoint le LOSC sous forme de prêt en provenance du Roda JC. 16 matchs à défendre nos couleurs entre 1997 et 1998!

T comme Tubize

Parce que si en 2004, un tournoi ne s’y était pas déroulé, on aurait peut-être pas eu Eden Hazard!

U comme le U dans Metsu

Parce que Bruno Metsu avait le Nord dans le sang. Il a été formé dans sa jeunesse à Anderlecht pendant trois ans. Il rejoindra le LOSC, d’abord en tant que joueur (1979-1981) mais aussi en tant qu’entraîneur (1992-1993.) Décédé en 2013, sa mémoire est toujours intacte dans le coeur des Lillois.

V comme Van der Hart

Cor Van der Hart, ça c’est un nom qui envoie! Défenseur Néerlandais, cette brute Batave a joué au LOSC de 1950 à 1954 avec qui il a récolté un bon palmarès: Vainqueur de la Coupe de France 1953, champion de France 1954, finaliste de la Coupe Latine en 1951. Il fût ensuite entraîneur, notamment du Standard de Liège. Il coacha les Rouches de 1972 à 1974.

W comme le W de Erwin

Vanderbergh de son nom. Attaquant Belge arrivé au LOSC en 1986, en provenance d’ Anderlecht. 114 matchs joués en 4 ans pour 38 buts. Arrivé en même temps que Desmet, il quitte le Nord en 1990. Son plus grand regret, dira t-il, est de ne pas avoir connu le Top 5 avec Lille.

X comme le X de Dindeleux

Frédéric Dindeleux plus précisément. Il fût formé au LOSC et y joua de 1993 à 1999. Il décida de quitter le club alors que Vahid Halilhodzic vient d’arriver. Il s’engage en Ecosse avant de venir en Belgique où il joua dans 3 clubs en 7 ans. Il fût connu au LOSC comme un joueur irréprochable, qui faisait preuve d’un très grand professionnalisme.

Y comme Youla

LE Souleymane Youla! Le cadeau Guinéen qui nous a été découvert par le KSC Lokeren! Passé par pas moins de 13 clubs dans sa carrière, Lille l’avait déniché à Besiktas en 2006: il resta dans le Nord jusqu’en 2009. En trois ans, le joueur n’a commencé que 31 matchs et inscrit que 2 buts. Il indiquera tout de même que ce fût un plaisir de jouer la Ligue des Champions et de revoir son ancienne équipe d’Anderlecht.

Z comme Zulte Waregem

SV Zulte Waregem pour être plus précis. Le club Belge nous a permis de déniché de belle pépite comme Jonathan Delaplace. Soualiho Meïté y est actuellement prêté et Formose Mendy (formé à Lille) y fût cédé. Une autre démonstration de la coopération Franco-Belge.

Cet article n’a d’autres ambitions que de remercier nos voisins du nord, que nous aimons de tout notre coeur et que nous soutiendrons dans les moments difficiles. Ô Belgique, Lille t’aime!

KV Ostende - LOSC. Crédit photo : Florian SOUDAIN

Commentaires

Dernières infos

To Top