A la UNE

LOSC – S.C.Bastia: Et encore un nul!

Francis Cabrel chantait le sentiment que nous avons tous: « Et ça continue encore et encore! » Un nouveau nul qui sonne encore comme un défaite, un échec visible des joueurs et du staffs. Que se passe t-il au LOSC?

Les compositions sont bonnes. On est ravi de voir certains revenir (Basa) et d’autres être titulariser (Yeboah, Guirassy). Renard a opté pour un 3-4-3 avec Soumaoro, Basa et Sunzu en défense, un milieu Corchia, Mavuba, Obbadi, Bauthéac, une attaque Yeboah, Guirassy, Boufal.

Bastia évolue en 3-3-4 avec Raspentino, Ayité, Danic en attaque, Fofana, Diallo, Cahuzac en milieu et en défense: Palmieri, Modesto, Squillaci, Cioni.

Une envie en début de match

losc lille vs sc bastia ligue 1 j13 2015 2016 photo laurent sanson

On la voie l’envie! Le ciseau de Marco à la 2ème minute. A la 9ème minute, Lille possède 82 % de possession de balle. Sur le coup franc de Boufal, Guirassy récupère dans la surface mais est malheureusement signalé hors jeu.

Il y a une bonne dépense d’énergie offensive et les mouvements s’enchaînent bien. Lille avance, essaie, perd le ballon et récupère dans le tiers Bastiais et ainsi de suite. Sans concrétiser.

Boufal offre une incroyable chance à Lille à la 17ème minute. Yeboah décale Boufal qui tire de son pied gauche. Détourné du bout des doigts par Leca, le ballon termine sur le poteau Bastiais.

Les tentatives de Guirassy (18′), Boufal (28′), Guirassy (31′), Bauthéac (34′), Boufal (44′) pouvaient amener plus d’une occasion de but. Mais le fait est que sur toutes ces occasions offensives Lilloises (contre 2 concrètes Bastiaises) il n’y en pas une de cadrer! En L1, c’est quand même incroyable!

Les joueurs retourne au vestiaires et nous restons sur notre faim.

Un niveau pitoyable

En deuxième mi-temps, Lille titille toujours le ballon, des actions sans impulsion qui buttent toujours sur les axiaux Bastiais (Squillaci et Modesto). Mais entre temps, Bastia se réveille et c’est franchement pas bon. Diallo a laissé sa place à Brandao après la mi-temps, ce qui indique que G.Printant attends bien de son équipe de faire un sacré effort offensif durant les 45 prochaines minutes. Et ça ne manque pas: 51′, Fofana frappe au dessus de la cage d’Enyeama.

Les Bastiais regagnent progressivement du terrain, ils sont présents dans notre demi et on les voit plus organiser. A la 55ème, Renard apporte un plus offensif en remplaçant Soumaoro par Sidibé.

Sunzu est très présent dans les airs en deuxième période et apporte un vrai plus offensif sur les centres et corners Lillois.

Le match s’emballe au point de vue physique: les fautes sont plus fréquentes, les ballons plus vite perdus, les relances sont brouillonnes des deux côté. Mais la possession Lilloise en prend un sacré coup quand même.

Marvin Martin rentre en jeu à la 55′ à la place de Bauthéac. Un plus offensif.

Bastia ouvre le score à la 73ème d’une frappe bête de Gaël Danic au point de pénalty sur un joli centre à ras de terre de Floyd Ayité que Brandao avait laissé filer pour Danic. LOSC 0-1 SCB. C’est d’autant plus énervant que ce genre de but fait vraiment parti des bases du football. Un cas d’école.

Sur son propre terrain, le LOSC ne s’est pas faire la différence et court, perdu.

Un ange nommé Djibril

On a pas fière allure. Les tribunes se vident déjà. Renard remplace Yeboah par Tallo en espérant un regain offensif pour arracher un nul, tellement la victoire est inespérée.

On voit quand même une augmentation de rythme Lilloise. On pousse: Aller! Mouillez le maillot! Faites quelque chose! On est derrière notre équipe.

Basa, a la 78′, nous produit une superbe tête décroisée qui pass de peu près du côté droit. Celle-ci aurait été cadrée, Leca n’aurait rien pu faire.

Mais quand à la 82′, l’arbitre siffle pour une faute sur Peybernes de Boufal, on s’attend à ce qu’au pire il prenne un carton jaune! Mais non, il s’agit bien du rouge! La faute étant pas nécessairement évidente le carton rouge est très sévère. On est anéantis.

Les Bastiais pousse à l’image de Brandao qui tire dans le petit filet d’Enyeama.

Enyeama la remet en jeu directement sur Obbadi, qui effectue une superbe passe à Sidibé qui frappe du droit sur le côté gauche de Leca, BUT! Lillois! De Sidibé! LOSC 1-1 SCB. Les compteurs sont à zéros….à la 87ème minute. Qu’est que qu’ils peuvent faire de plus?

losc lille vs sc bastia ligue 1 j13 2015 2016 photo laurent sanson

Il faut qu’ils fassent un effort inespéré pour chercher la victoire. Cela ne se fera pas. Un nul qui a un goût amer de défaite.

En infériorité numérique après l’expulsion de Boufal, Lille est parvenu à égaliser dans les dernières minutes du match. C’est un match nul qui n’arrange pas le LOSC, la zone rouge se rapproche après les victoires de Montpellier et Ajaccio.

Le Bilan est là: à qui la faute?

losc lille vs sc bastia ligue 1 j13 2015 2016 photo laurent sanson

Hervé Renard: «On a un problème de confiance. Il a fallu faire le jeu car Bastia se regroupe dans sa moitié de terrain. On a été incapables de faire du jeu, de garder le ballon pour jouer plus haut. On n’a pas joué dans la verticalité car on manque de confiance et de qualité technique. Il n’y a pas d’inquiétude mais le constat est que sur 13 matches, les mêmes problèmes reviennent et je n’ai pas encore trouvé la solution. Quand on doit défendre, on fait preuve de générosité. Mais quand on doit faire le jeu, ça devient plus difficile et on se met en danger quand on perd le ballon. La responsabilité qui pèse sur les jeunes joueurs est peut-être trop importante. On a peur de se projeter car on ne veut pas rater. On s’est lâché en étant à dix. On a sauvé les meubles mais on a produit un spectacle pitoyable.»

Alors, problème d’entraîneur? De recrutement? D’ envie? De cohésion? Sûrement un peu de chaque! Même beaucoup de chaque!

Problème de recrutement: Le LOSC a beaucoup recruté mais jamais un bon buteur incontestable. On fait avec des projets (jeune, renouvellement) mais ça a franchement pas l’air de prendre. On a beaucoup vendu, pour cher, le résultat est là.

D’entraîneur et de cohésion: Ce qui fait tâche c’est que la moitié des ballons sont perdus par nos propres joueurs sur des problèmes de cohésion et d’ententes. Si effectivement, les joueurs ne s’entendent pas: les résultats ne suivront pas. C’est au coach à faire cet effort et les rumeurs de bagarres n’arrangent pas les choses…

La bonne équipe sur le terrain pourrait aider aussi. Il faudrait avoir notre équipe de titulaire et arrêter de faire tourner une l’équipe sans arrêt!

D’envie: C’est pas anodin que Sidibé marque presqu’à sa rentrée sur le terrain. L’envie est vraie. Est-ce le cas pour tout le monde?

Djibril Sidibé: «Ce soir, on manquait de détermination. En deuxième mi-temps, on a essayé de repartir vers l’avant. Je suis content d’avoir marqué mais pas content de notre classement. Il va falloir plus de détermination. Il faut que chacun se remette en question et qu’on fasse encore plus d’efforts. Il faut faire plus de choix tranchants près de la surface. On a des joueurs capables de renverser la tendance.»

Ce qui faut retenir: le poteau de Boufal, la tête de Basa et le but de Sidibé…

Ce qu’il ne faut pas retenir: le reste.

Lille est 16ème avec 13 points. L’alarme est bien tirée. Il faut vraiment se bouger.

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

En haut