A la UNE

Lopez sort du silence : « Redonner confiance aux supporters »

Dans une interview accordé à Losc.fr, Gérard Lopez est revenu sur la situation critique du club. Bielsa, la DNCG, son engament autour du projet… le président répond sans langue de bois.

Gérard Lopez a tout d’abord abordé la situation catasrophique du club : 
« Vous vous doutez bien que ces dernières semaines ne sont faciles à vivre pour personne au sein du club. Le scénario de cette première partie de saison n’est clairement pas celui espéré. Les résultats sont en dessous de nos attentes, peu en phase avec nos ambitions et l’investissement important consenti par le club. Alors oui, cette première moitié de championnat est difficile, décevante et personne ne peut s’en satisfaire. Il y a des motifs de mécontentement et de préoccupation. »

Le Luxembourgeois assume l’échec avec Marcelo Bielsa, le président des dogues confirment que les informations sur le double contrat sont déformées :
« Oui, notre projet sportif a pris du retard. Il faut bien admettre que la collaboration entre le LOSC et Marcelo Bielsa fut un échec. Même si beaucoup, moi le premier, s’accordaient à dire que sa venue au LOSC était très prometteuse, force est de constater que ça n’a pas fonctionné. J’en assume ma part de responsabilité, mais je n’ai pas de regret, ça ne servirait d’ailleurs à rien. Marcelo Bielsa était un homme important du projet certes, je ne vais pas affirmer le contraire aujourd’hui, mais il n’était pas LE projet. Nous avons beaucoup d’autres atouts et des solutions. Sans lui, le LOSC reste évidemment solide, prêt à traverser ces épreuves et s’offrir des jours plus heureux. Les informations déformées, partielles ou inexactes sont récurrentes… mais s’il faut parler de ce sujet-là, allons-y. Pour être totalement précis et transparent : oui, Marcelo Bielsa et le LOSC ont signé ensemble, en février dernier, une convention relative à l’arrivée de l’entraîneur et de son staff. Il s’agissait de garantir par écrit, à la demande de l’entraineur, un engagement réciproque, entre le LOSC et Marcelo Bielsa. Cette convention préparée par l’entraineur et ses conseils, a été soumise au LOSC et signée, avant que quelques mois plus tard, le 1er juillet, soit signé définitivement un contrat LFP. Précisons que d’un point de vue financier, cette convention est identique au contrat LFP de Marcelo BIELSA et à ceux de son staff. D’ailleurs, la grande majorité des clauses y sont reprises. Elle ne nuit à personne et n’a en aucun cas été faite pour dissimuler quoi que ce soit.»

Au sujet de la DNCG, Gérard Lopez confirme que le club a transmis l’ensemble des éléments assurant la conformité financière du club. Cependant, l’actionnaire majoritaire du club ne sait pas encore si celui-ci fera appel : « Cette décision est la conséquence d’une différence de position et d’interprétation entre la DNCG et le LOSC. Nous considérions que nous avions réuni toutes les conditions et garanties nécessaires pour la validation de notre plan d’action. La DNCG est très exigeante et en a décidé autrement. Ce qui est incontestable, c’est que nous avons présenté des garanties bancaires extrêmement fiables, venant de partenaires financiers solides qui soutiennent notre stratégie. Cela a été jugé insuffisant par la DNCG. C’est un sujet plutôt technique, à régler afin de retrouver la normalité avant l’été prochain au plus tard. »

Pour conclure, il confirme son attachement au club et son envie de sauver le navire des dogues : « Puisqu’on en a pas parlé, je le dis : certaines rumeurs disent que je vais me désengager du projet, abandonner le navire etc… Que ce soit très clair : NON ! Je suis là, pas toujours physiquement malheureusement, mais bien là, 200% impliqué, combatif, passionné, avec la conviction que ce projet est bon et qu’il offrira au LOSC» 

Découvrez l’intégralité de l’interview sur LOSC.fr

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

En haut