A la UNE

Lillois d’Antan: Tony Sylva

Le LOSC et ses gardiens: toute une histoire! En passant par Lama, Wimbée ou Enyeama, Lille a toujours réussi à trouver la perle rare question goal. Attardons nous aujourd’hui sur un Sénégalo-Lillois bien atypique: Tony Mario Sylva.

Une place à l’ombre

Né en 1975, Tony Sylva n’avait pas encore le LOSC en tête…ni la Ligue 1 à vrai dire: étant issu de l’académie Aldo Gentina à Dakar, le Sénégalais est repéré par l’AS Monaco qui a un contrat avec l’académie. Le portier débarque sur le rocher de la principauté espérant se faire une place en un ou deux ans. Il n’en est rien.

Fabien Barthez est alors le titulaire incontesté et Sylva est rapidement prêté: d’abord au Gazélec Ajaccio, ensuite à Epinal et enfin à l’AC Ajaccio. Il devient titulaire en équipe nationale, mais est toujours bloqué au poste de numéro 2 à Monaco. En 2000, Barthez quitte Monaco pour Manchester United. Sylva espère obtenir sa chance mais il n’en est rien, car Monaco achète un autre gardien et Sylva se contente d’être numéro deux jusque 2004.

 7410223-11415428

L’Envol dans le Nord!

C’est avec la rage au ventre que Sylva vient dans le Nord. Presser de prouver que malgré tout il peut être un grand gardien, il choisit Lille pour remplacer Wimbée. Très apprécié au LOSC, il prouve même qu’il est le deuxième meilleur gardien de L1: en effet, il termine juste derrière Grégory Coupet durant la saison 2004-2005. Le LOSC finira deuxième de la L1.

Très efficace mais irrégulier, une baisse de régime coûte quelques places au LOSC et la saison 2006-07 sera ternie par une 10ème place.

Le poignard dans le dos de Lille

Chacun a ses opinions sur les raisons qui ont poussé Sylva à nous quitter: le joueur voulait partir de Lille et rejoindre la Turquie. Il aurait alors signé, sans l’accord des dirigeants Lillois, un contrat avec Trabzonspor. L’expérience Turque était son choix de prédilection et il partit rejoindre certains de ses amis là-bas. Mais il sera condamné à verser plus d’1 Million d’Euros à Lille pour rupture de contrat.

Tony Sylva a d’ailleurs mal digéré cet épisode et en veut beaucoup à la direction Lilloise et les grandes instances du football. Il a toujours persisté à dire que sa rupture de contrat n’était pas unilatérale mais belle et bien commune.

Les dirigeants du LOSC ont toujours indiqué une entente très bonne avec Sylva, mais les supporters ont vu son acte d’insurrection d’un mauvais oeil, surtout quand on pense à tout ce que le LOSC lui a apporté.

8e01c

Palmarès:

  • Quart de finaliste de la Coupe du monde 2002 avec le Sénégal.
  • Champion de France de Ligue 1 en 2000 avec l’AS Monaco
  • Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2003 avec l’AS Monaco
  • Vainqueur de la Coupe Intertoto en 2004 avec le LOSC
  • Vice-champion de France de Ligue 1 en 2005 avec le LOSC
  • En Coupe d’Afrique des nations :
    • Finaliste de la CAN 2002
    • Quart de finaliste de la CAN 2004
    • Demi-finaliste de la CAN 2006
    • Premier tour de la CAN 2008
  • Individuel:
    • Élu par la CAF meilleur gardien de la CAN 2002
    • Élu meilleur footballeur sénégalais de la saison 2005.
    • 2e meilleur gardien de Ligue 1 de la saison 2004-05.

Et depuis?

Lors d’une interview accordée à un journal Sénégalais en 2013, Sylva avait indiqué s’être retiré des sentiers et milieux du football depuis sa retraite en 2010. Implanté dans l’immobilier, il disait s’entraîner toujours, pour la forme, et voulait aussi investir dans le championnat local Sénégalais. Ayant refusé des contrats, il voulait se rapprocher d’un poste de direction au sein des Lions de la Téranga, alors sous le contrôle d’Alain Giresse. Son nom avait été mentionné pour devenir le préparateur physique des gardiens de l’équipe nationale. Giresse ne le lui donnera pas la possibilité.

Sylva a décidé de ne plus jouer au football et a pris sa retraite alors que selon ses propres dires, « le football lui manquait. » Le divorce d’avec sa femme l’a démotivé du beau jeu et celui-ci aurait alors décidé de ne plus chausser les gants pour un club. En revanche cela n’indiquait en rien qu’il ne voulait plus faire partie du milieu professionnel:  il avait engager des procédures afin de passer ses examens d’entraîneur.

Il devient bien préparateur physique des gardiens avec l’arrivée d’Aliou Cissé à la tête des Lions. Il est également chroniqueur sportif pour certains journaux Sénégalais.

Commentaires

Dernières infos

En haut