A la UNE

Lille tombe face à un PSG gêné

Un vrai choc ce soir: résolument un des matchs les plus importants de la Ligue 1 pour Lille. Les Lillois doivent mettre les bouchées doubles et se donner à fond pour gagner! Chez nous, à la maison, les Dogues doivent sortir les crocs pour déchiqueter la machine Parisienne, qualifiée par Antonetti de « bête blessée. » Le public est avec les joueurs sur le terrain. Alors que d’autres équipes avaient présenté des effectifs bien défensifs, Antonetti avait émis la possibilité de ne pas être trop axé sur sa dernière colonne mais c’est bien le contraire: une équipe ultra-défensive est présente sur le terrain. Malgré une envie confirmée, le LOSC tombera sur le couperet du club de la capitale.

Première Période

Dès les 30 secondes de jeu, Paris se procure une occasion. Une bonne réaction Lilloise voit Palmieri emmener le danger jusqu’ aux abords de la surface Parisienne, sans succès. Tout de suite après, un coup franc de Corchia en direction de Soumaoro a failli être très décisif pour les joueurs Nordistes qui devront chérir ces caviars. La volonté d’Antonetti était d’avoir un pressing haut: c’est le cas pour l’instant. Le match est mitigé: aucune équipe n’écrase l’autre. L’absence de Zlatan Ibrahimovic se fait sentir au PSG.

A la 10ème minute nous constatons que les équipes s’égalisent: même si la symbiose du PSG est impressionnante, les Lillois restent soudés. Les Parisiens mettent un peu de pression, notamment sur les ailes grâce à Meunier et Di Maria. De longs ballons sont balancés par les Parisiens en attaque, en espérant que Di Maria ou Cavani les récupèrent. Pour l’instant le bloc défensif Lillois est bien en place. Les Ultras Lillois se font entendre: les chansons du peuple Lillois retentissent dans le stade.

img_5670

A la 15ème minute, un corner de Palmieri rebondit sauvagement sur Soumaoro qui manque de marquer: c’était une question de positionnement. Nous pouvons nous montrer dangereux pour les Parisiens. Quelques minutes plus tard, Enyeama réalise un super double arrêt face à Di Maria d’abord et ensuite Cavani. Notre Super Eagle est très présent.

A la 18ème minute, une action très timorée permet à Corchia de frapper fort des 35 mètres, la frappe est bien captée par Aréola.

A la 22ème minute, sur une action seule de Di Maria, celui-ci trompe Enyeama sur une tentative de grand pont. Celui-ci contrôle soit avec sa poitrine soit avec sa main et pousse le ballon à l’intérieur du but. Le juge de touche en revanche considère le but comme non valable car contrôlé de la main. Une belle frousse pour des Lillois qui souffrent déjà.

La 30ème minute approche et les Parisiens s’acquierent un contrôle terrible du ballon. A chaque tentative lilloise, les grands défenseurs franciliens agissent avec froideur, souvent en flirtant avec les fautes.

A l’image de Corchia qui est littéralement asphyxié par le pressing Parisien, les Lillois peinent à se créer des occasions concrètes.

Le salut Lillois ne peut venir que des ailes grâce à Corchia et Palmieri: les grands arrières défensifs du groupe Parisien veillent sur la surface d’Aréola comme deux statues devant un temple.

A la 33ème minute, Kurzawa est coupable d’un tacle très violent sur Corchia. Lille se réveille le temps de quelques petites actions.

Rebelotte 10 minutes plus tard, Kurzawa est en retard et se prend un carton jaune pour excès d’engagement sur Corchia. Un bon coup franc est à notre disposition: Corchia frappe dans le bloc. Repoussée, la balle retombe dans les pieds de Palmieri qui élimine Meunier avec une facilité déroutante.

La mi-temps est sifflée, le score est toujours vierge.

Seconde Période

Le match reprend tranquillement. Le rythme est moins soutenu par les Parisiens. les Lillois posent plus le pied sur le ballon qu’en première période. Civelli a sorti un tacle d’école sur une action de Lucas à la 49ème minute.

Le match s’endort un petit peu. La machine Parisienne n’est pas plus chaude qu’avant et les Lillois temporisent efficacement: pas plus de 3 passes parisiennes avant une interception Lilloise.

Il y a de l’eau dans le gaz entre Verratti et Mavuba: après une semelle sur Lucas, Mavuba écope d’un jaune.

A la 55ème minute, Mavuba écope d’un bon ballon qu’il veut relancer sur Eder. Mauvaise entente, mauvaise passe.

Les Lillois se procurent une occasion en or à la 58ème minute et un cafouillage d’entente ne permet pas aux Lillois de tirer au but. Une bonne occasion de gâchée…

Les Parisiens commettent beaucoup de fautes qui bénéficient aux Lillois.

C’est malheureusement à la 65 ème minute que grâce à un bon centre de Di Maria que Cavani s’autorise une reprise de volée qui trompe Enyeama.

LOSC 0-1 PSG

A la 69 ème minute, les Lillois s’offrent un corner intéressant mais non exploité.

On commence à sentir les Lillois qui se défont à la 73 ème minute.  Nous voyons beaucoup de Parisiens démarqués qui n’attendent que les ballons.

A la 79ème minute, Corchia hérite d’un bon coup franc à la limite de la surface Parisienne. il le retransmet à Sliti qui tire un missile, repoussé par les Parisiens.

Nos Lillois se réveillent à la 82ème minute: Eder se démène comme un diable et essaie de relancer sur Sankharé qui se rate devant le but vide d’Aréola.

Les Lillois poussent dans les dernières minutes et contrent les attaquants Parisiens. Parti en contre attaque, Cavani tergiverse sur le côté gauche alors que Matuidi avait pris la profondeur. Amadou revient dans le dos de l’Uruguayen à l’entrée de la surface et récupère le ballon.

L’arbitre siffle la fin du match. Paris s’impose face à un Lille vaillant.

A Retenir

  • Martin Terrier et Lebo Mothiba dans le groupe.
  • Soumaoro très bon en première mi-temps aussi défensivement qu’offensivement.
  • Un bloc défensif intéressant en première mi-temps.
  • Le retour de Rony Lopes normalement la semaine prochaine.
  • Mavuba en première période c’est quasiment autant d’interceptions réussies que Matuidi.
  • Enyeama qui a effectué de superbes parades.
  • Les vendanges de Cavani.
  • Les contrôles de Sliti.

A Ne Pas Retenir

  • Canal+, pro-Parisien: ça commence à devenir lourd. La polémique main ou pas main alors que même les coéquipiers de Di Maria confirment la main est complètement hors-sujet. Il y avait même des discussions sur les chaussures des joueurs Parisiens. Du journalisme sportif déplorable et pathétique.
  • Paris a commis plus de 18 fautes!

Réactions

Corchia (à la mi-temps): « On voulait leur laisser le ballon derrière pour pouvoir mieux les maîtriser. On doit les réguler. On sait qu’ils aiment le ballon. On doit jouer les offensives à fond. « 

Rony Lopes (en spectateur): « On sait que le PSG est une bonne équipe, on doit jouer les attaques. Le début de saison est très compliqué: on sait ce qu’on a fait de mal. On est concentrés sur les matchs à venir. On sait que le club va être racheté: c’est pas à nous de penser à ça, on est là pour jouer. »

Antonetti (à la mi-temps): « On avait décidé de les subir pour les contrer. On pourra essayer de le faire en deuxième période. »

Formations

Lille: entr. F.Antonetti

Gardien: Enyeama

Défense: Civelli – Soumaoro – Sunzu (puis Amalfitano à la 80′)- Béria

Milieu: Corchia – Mavuba (puis Bissouma à la 67′) – Sankharé – Amadou – Palmieri (puis Sliti à la 67′)

Attaque: Eder

Paris St Germain: entr. U.Emery

Gardien: Aréola

Défense: Meunier – Marquinhos – Thiago Silva – Kurzawa

Milieu: Thiago Motta – Matuidi – Verratti (puis Rabiot à la 59′)

Attaque: Lucas( puis Jesé à la 80′) – Cavani – Di Maria (puis Ben Arfa à la 84′)

Arbitre: Benoit Bastien

Buts et cartons

Lille: cartons jaunes pour Mavuba à la 54ème minute, et pour Civelli à la 78ème minute.

PSG: carton jaune pour Kurzawa à la 44ème et but pour Cavani à la 65ème minute.

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

To Top
Powered by Live Score & Live Score App