A la UNE

Lille s’envoie en l’air!

Frédéric Antonetti l’avait dit: un nul a l’extérieur n’est utile que si il est concrétisé par une victoire à la maison. Le mot d’ordre était victoire et nous l’avons eu. Péniblement, mais elle est là.

Faut même franchement avouer que la tâche n’était pas facile: on parle quand même de l’Olympique Lyonnais, grand nom du football Français voir même Européen, qui se déplaçait aujourd’hui chez nous. Ils étaient sur 3 victoires d’affilées et pouvait se propulser sur le podium suite à cette victoire.

Seulement, un hic s’impose aussi. Et ce hic s’appelle Lille! Les Gones n’ont pas gagné en terres Nordistes depuis 2008. Et nous ne comptions pas arrêter la série cette année.

Au cours d’un match violent et haché, les Lillois sont venus à bout des Rhodaniens.

Les Dogues Plombent les Gones

Lille se présente avec quelques blessés dans ses rangs: Obbadi et Eder étant absents, Antonetti fait tourner l’équipe et les stratégies. Un 4-2-3-1, avec Amalfitano en milieu droit et Benzia en pointe, qui à l’avantage de se présenter offensif sur la feuille.

M.Bastien siffle le début de la rencontre.

Les hostilités commencent fortes en faveur des Lillois. A la 3ème c’est bien Benzia qui sur un centre d’Amalfitano essaie de placer une bonne tête, mais celle-ci finit dans les gants d’Anthony Lopes.

Bien que les Dogues dominent facilement de par leur prestance, les Rhodaniens reviennent un peu plus dans la partie à compter de la 10ème minute, sans faire trop de mal: à la 25′, Lyon n’a toujours pas tiré au but.

L’entente au milieu offensif entre Bauthéac et Boufal marche très bien. Et alors que Bauthéac essaie de semer ses marqueurs, il est victime d’une faute à 20 mètres du but. Boufal décide de frapper le coup-franc, il place une superbe enroulée qui trompe Lopes sur le rebond: celui-ci croyant que Civelli allait la reprendre, surveillait le mauvais côté. Le défenseur Lillois l’a laissé filer et Boufal marque un superbe but.

losc_vs_sm_caen_ligue_1_j24_15-16_photo_laurent_sanson-10

LOSC 1-0 OL

D’ailleurs les Gones, non contents d’être menés, manifestent leur humeur en l’exemple de Grenier face à Mavuba. Geste de frustration sanctionné par l’arbitre.

Les Lillois, la niaque au ventre, joue deux superbes ballons à la 35′ et 38′. Les Lyonnais, un peu plus réveillés, essaient sans être vraiment dangereux.

La fin de la première mi-temps est haché: 2 cartons jaune (Jallet et Soumaoro): le Lyonnais pour contestation, Soumaoro pour faute.

L’entame arrive. Le LOSC mène.

Violence, Nonchalance et Baisse de Rythme

La deuxième mi-temps démarre. Celle-ci voit désormais les Lyonnais plus revigorés, qui ne se contentent plus de voir le match passé.

Sur les 20 premières minutes, le LOSC a 2 actions en terrain offensif, L’OL en a 6. Toutes les tentatives Rhodaniennes sont repoussées par notre défense.

Le match prend une nouvelle envergure au quart d’heure de jeu: Amalfitano, auteur d’un match très satisfaisant, laisse sa place à Balmont. Celui-ci a du mal à se retrouver dans le schéma mis en place au milieu de terrain. Beaucoup de ballons sont perdus par toute l’équipe sur des erreurs d’entente, de communication, etc,…

A la 60′, Jallet commet une deuxième faute ce soir et est expulsé. Lyon joue à 10 contre 11. C’est vraiment le moment d’essayer de passer à la vitesse supérieur et se mettre à l’abri.

A partir de ce moment-là, d’abord à 11 contre 10, ensuite à 11 contre 9 (puisque Grenier s’est pris un rouge sur une vilaine faute au visage de Balmont) et enfin à 10 contre 9 (Balmont ne reviendra pas sur le terrain), Lille ne fera que subir.

Certains joueur essayerons de mettre un peu de peps comme Amadou, Sidibé, Corchia, Lopes. Rien y fera: on ne sera pas fichu de se donner une option sécurité et marquer ce but qui ferait le break.

L’important est là: les Lyonnais non plus et grâce à quelques belles parades de V.Enyeama, nous sommes repartis vainqueurs de ce choc Olympien ce soir.

Feuille de match:

LOSC

Entraîneur: F.Antonetti

Gardien: Enyeama (carton jaune pour gain de temps à la 90′)

Défense: Corchia-Civelli-Soumaro (Carton jaune à la 43′ pour faute sur Lacazette)-Sidibé

Milieu: Boufal (remplacé par Rony Lopes à la 76′)-Mavuba (carton jaune à la 29′ pour chamaillerie avec Grenier) -Amadou (carton jaune à la 64′ pour une faute sur Lacazette)-Amalfitano (remplacé à la 55′ par Balmont)-Bauthéac (carton jaune à la 66′ pour faute sur Grenier)

Attaque: Benzia (remplacé par Tallo à la 83′)

Olympique Lyonnais

Entraîneur: Bruno Génésio

Gardien: Lopes

Défense: Jallet (Carton jaune pour contestation à la 40′, puis à la 60′ pour anti-jeu, expulsé à la 60′)-Morel-YangaM’Biwa (carton jaune pour faute sur Benzia à la 75′)-Umtiti

Milieu: Ferri (carton jaune à la 57′ pour faute sur Mavuba)-Grenier (Carton jaune à la 88′, puis carton rouge de suite après, pour faute sur Balmont) -Ghezzal-Valbuena (Carton jaune à la 71′ pour faute sur Corchia)-Cornet

Attaque: Lacazette

Réactions

F.Antonetti, entraîneur du LOSC: «C’est bien d’avoir gagné, au niveau comptable, c’est une bonne chose. Pendant une heure on a fait de belles choses. On a vu une belle équipe de Lille qui a contrarié une autre belle équipe et qui l’a empêchée de s’exprimer. A onze contre dix on se relâche complètement car on a peut-être cru que ça serait plus facile. On s’est désuni complètement dans la dernière demi-heure, c’est dommage. On a joué moins en bloc, on a moins fait les efforts de replacement donc heureusement que notre défense et notre gardien ont été impériaux. J’ai été surpris de la nervosité des Lyonnais vis à vis de l’arbitre. Nous on n’a pas été nerveux, mais on s’est désuni. On aurait pu parler de match abouti si on avait joué 90 minutes. Là je reste déçu malgré la victoire. On a des atouts mais on doit être plus régulier car on est encore en déficit de points.»

Rio Mavuba, capitaine du LOSC: «On avait besoin de ces trois points. On a fait ce qu’il fallait pendant une heure. C’était un match important pour les deux équipes et cela a engendré un peu de tension. Après, il n’y a pas eu de gros tacle même si c’est rageant pour Florent (Balmont) qui sort avec le nez pété. On ne va pas faire la fine bouche après avoir pris quatre points face au PSG et Lyon. On aurait signé des deux mains pour cela avant de disputer ces deux matches.»

Ce qu’il faut retenir:

  • La victoire avant tout!
  • Gros match de Boufal, Civelli, Corchia, Amadou, Enyeama et Amalfitano. C’est bien les gars!
  • Le Tifo du stade
  • Le superbe but de Boufal
  • L’arbitrage en règle pour une fois! Mention spéciale à M. Bastien.

Ce qu’il ne faut pas retenir

  • Le manque d’envie, de buts, de niaque, de testostérone pour aller marquer ce deuxième but, mais aussi parce qu’aucune attaque n’est bien organisée (un peu à la vas-y-comme-je-te-pousse.) Ca a été reproché à l’équipe pendant ces derniers mois: il faut se mettre à l’abri.
  • La violence des Lyonnais
  • Nous espérons que Balmont ne soit pas absent des terrains trop longtemps. Courage Flo!

Le prochain match à l’exterieur contre Montpellier, un match à reconfirmer encore une fois. On est sur la bonne voie!

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

En haut