A la UNE

Lille laisse passer sa chance

Les meilleurs amis de la Ligue 1 sont rivaux aujourd’hui: l’OGC Nice affronte le LOSC sur la pelouse de la ville côtière.

Un match plein d’ambition car après un départ sur les chapeaux de roue, les Dogues ont vraiment envie de se détacher de ce ventre mou et d’accéder à la première partie du tableau.

Les Niçois ont une bonne carte à jouer car après la défaite de Lyon chez le promu Dijonnais, ils pourront prétendre à la première place avec neuf points au classement.

Première Période

Une petite page d’histoire: c’est la 96e confrontation entre les deux clubs, toutes compétitions confondues. Le bilan est équilibré avec 34 succès pour l’OGC Nice et 33 pour le LOSC, et 28 matches nuls.

Le match commence mal pour les Dogues car Koziello ouvre la marque pour l’OGC dès la 3ème minute.

OGCN 1-0 LOSC

Et d’ailleurs ce premier but montre bien la donne dans ces dix premières minutes: Lille subit intensément. Valentin Eysseric se débarrasse même assez facilement du néo-international Français Corchia. Le laxisme de la défense Lilloise n’est pas de bonne augure.

Nous attendons donc la 15ème minute pour voir notre LOSC se procurer de belles petites montées, sans succès malheureusement. Notamment grâce à Yassine Benzia qui, repositionné au milieu, est très convaincant.

Les Lillois montent en puissance au fil des minutes et prennent davantage l’initiative du jeu. Mais la formation niçoise est bien en place.

Nous sommes enfin libérés quand à la 27′, Béria, servi par Benzia, effectue un tir croisé étonnant qui trompe Cardinale sur sa gauche.

losc_lille_vs_dijon_fco_ligue_1_j2_2016-2017_photo_laurent_sanson-33

OGCN 1-1 LOSC

Malgré une possession de balle supérieure (53%), l’OGC Nice a frappé moins souvent que le LOSC (2 tirs à 4.)

Le LOSC pousse en cette fin de match, remotivés par le but salvateur de Franck Béria. Les actions s’enchaînent et les joueurs s’entendent.

Malheureusement, aucune autre action concrète avant la mi-temps.

Seconde Période

Les Dogues veulent faire bonne impression et dans la lignée de ce qu’ils avaient montré en fin de première mi-temps, ils ont clairement envie de se démarquer au score. C’est même à la 50 ème minute qu’Eric Bauthéac tire un coup franc droit sur Cardinale, mais la frappe enroulée et subtile aurait très bien pu tromper le gardien Niçois qui a clairement fait le bon choix sur un coup de tête.

Les Lillois privatisent bien le ballon. Younousse Sankharé et Yassine Benzia touchent de plus en plus de ballons au milieu de terrain.

losc_lille_vs_dijon_fco_ligue_1_j2_2016-2017_photo_laurent_sanson-19

Dès la 70ème minute, pour chaque action Lilloise (qui d’ailleurs permutent beaucoup sur Benzia au milieu) un contre Niçois s’échoue sur la défense Nordiste.

Enormément de déchet dans les deux camps mais après la 85′, les Dogues monopolisent le quart Niçois: très présents dans la surface, les Lillois se battent et manquent de mener par l’intermédiaire de De Préville qui place sa tête sur le ballon qui s’écrase sur la transversale.

L’OGC Nice riposte à son tour ! Lancé dans le dos de la défense lilloise, Rémi Walter se présente à gauche de la surface mais se heurte à Vincent Enyeama, auteur d’une bonne sortie.

Les Niçois et les Lillois se neutralisent au bout d’un match pesant autant par la température que par la tonalité.

Score final: OGCN 1-1 LOSC

Réactions

Frédéric Antonetti: «Ce résultat est-il logique ? Oui et non. Nous avons été plus conquérants mais nous pouvons perdre le match à la fin. Dans l’ensemble, nous avons pris les initiatives. Nous n’avons pas de chance. Nous avons touché notre troisième barre de la saison. Nice en a eu autant à son profit. Les joueurs méritaient mieux. Ils ont su rattraper collectivement les erreurs commises sur l’ouverture du score niçois. Notre match a été cohérent devant un adversaire en pleine réussite qui restait sur une belle prestation à Angers. Je ne sais pas si Franck Béria n’avait plus marqué depuis six ans (depuis novembre 2010, NDLR). Mais il a marqué un beau but sur une belle action collective.»

Lucien Favre (Nice): «Il faut savoir accepter le résultat et reconnaître la qualité de l’adversaire. C’est un bon point de pris. On aurait pu gagner mais Lille aurait également pu en faire autant. Notre adversaire a été supérieur sur les plans athlétique et technique. Nous avons parfois joué petit et nous n’avons pas eu assez de possibilités pour percuter comme sur l’action de Wylan Cyprien en seconde période. Sept points en trois matches, c’est très bien. Après Angers, j’avais dit, il faut continuer à provoquer la réussite et à travailler. Dante est resté sur le banc car il n’a participé qu’à deux entraînements et demi avec nous. On a mis en place un 4-3-3 et on y peaufine des démarquages. Il n’est pas habitué à ce système mais il apprend très vite et le fera durant la trêve, je ne m’inquiète pas. Malang Sarr est aussi intelligent et réceptif. Il a déjà fait des progrès. Il fera des erreurs. C’est normal, il n’a que 17 ans. »

Vincent Koziello (Nice): «Sur le but, j’hésite un peu. Je me suis demandé s’il n’y avait pas un partenaire mieux placé que moi. J’ai souvent tendance à chercher la passe plutôt que la frappe. Mon tir n’était pas très puissant mais c’était de mon pied gauche. Sept points en trois matches, c’est bien. Il y a des sujets de satisfaction en ce début de saison alors que nous sommes en rodage. Nous avons beaucoup bataillé pour atteindre ce total, avec parfois des résultats à l’arrache. En fin de partie, nous n’avions pas les ressources physiques pour la gagne. Lille avait pris le dessus. Nos dernières situations intéressantes sont venues sur contre.»

Ce qu’on peut retenir

  • Le but de Franck Béria après tant de mois de galère: une véritable revanche sur le destin.
  • Bauthéac qui a sorti un match complet tout comme Benzia.
  • Toujours un plaisir de jouer contre les Niçois.
  • Civelli qui reprend son rôle de sauveur comme l’année dernière

Ce qu’on ne retient pas

  • Une première mi-temps insipide
  • Pas mal de fautes sur les Lillois
  • Amadou qui commet des fautes qui peuvent nous coûter cher. Ressaisis-toi, Ibrahim!
  • Pareil pour Eder, presque invisible ce soir

Composition

Lille: entr. Antonetti

Gardien: Enyeama

Défense: Corchia – Civelli – Soumaoro – Béria (82′, Palmieri)

Milieu: Sankharé – Benzia (82′, Mendes) – Amadou

Attaque: Bauthéac (68′, De Préville) – Eder – Amalfitano

Nice: entr. Favre

Gardien: Cardinale

Défense: Pereira – Baysse – Sarr – Dalbert

Milieu: Koziello – Bodmer (69′, Walter) – Seri

Attaque: Cyprien – Plea – Eysseric (90′, Lusamba)

losc_lille_vs_dijon_fco_ligue_1_j2_2016-2017_photo_laurent_sanson-27

Buts et cartons

Lille: Béria – but à la 27′  et carton jaune à la 64′; carton jaune pour Amadou (80′)

Nice: Koziello – but à la 3′; cartons jaunes pour Dalbert à la 49′ et Bodmer à la 63′.

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

To Top