A la UNE

Lille est maudit!

Nous le savions: la forteresse Héraultaise serait difficile à prendre. Mais ce n’était pas la peine que les Dogues nous donnent raison: l’équipe est complètement passée à côté du match et a été menée, non par le talent incroyable de l’équipe Montpelliéraine mais par de multiples fautes défensives que les Sudistes ont su exploiter.

Première Période

Nous découvrons un Stade de la Mosson sous d’horribles conditions climatiques. Nous ne savions pas si le match allait être reporté tant il pleuvait. C’est pas grave, nous disions-nous, nos Dogues sont habitués à la pluie! Grave erreur…

Le dernier plan affiché par F.Antonetti ne l’a pas convaincu: il repasse à un 4-3-3 qui marchait très bien dans le passé. Montpellier évolue aussi en 4-3-3.

Après quelques petites frayeurs montpelliéraines, les Lillois entreprennent bien ce début de match. Sans se montrer excessivement dangereux, il y a une vraie coordination d’actions: sans résultats.

Renato Civelli, blessé sur un contact avec Yatabaré est remplacé par Pavard. Il faudra attendre la 26ème minute pour voir la vraie grosse action de la première mi-temps avec Ninga qui place une tête puissante, repoussée par Enyeama.

La fin de la première mi-temps nous laisse sur notre faim: une grosse occasion pour chacune des équipes puisque Eder avait la possibilité de mener à la 29ème minute.

Le rythme est trop cadencé, le match est fermé.

losc_lille_vs_lyon_L1_j27_2015-2016_photo_laurent_sanson-42

Deuxième Période

Lille relance le match mais de suite, les Héraultais se montrent plus dangereux qu’en première mi-temps: déjà à la 47′, sur un centre de Boudebouz, Sidibé, touche la balle de la main en pleine surface (non sifflée). Mais surtout sur le but de Bérigaud, qui est complètement laissé au marquage, les Montpelliérains se montrent entreprenants en exploitant les failles des Dogues! La défense Lilloise, qui passe à côté du match, laisse passer un second but de Dabo à la 60′. 2 à 0 en moins de 10 minutes, ça fait mal.

Le remplaçant Pavard, rentré à la place de Civelli, est passé complètement à côté de son match et est remplacé par Amalfitano, pour remettre un peu de vitalité offensivement car les Dogues n’y sont pas du tout. Une petite secousse booster nos Lillois un peu plus entre la 66′ et la 78′. Deux grosses occasions de Bauthéac et de Rony Lopes, repoussées par Pionner.

Sofiane Boufal sort à la 78′, en douleur: un contact au genou avec Vitorino Hilton le contraint à laisser Lille jouer à 10.

Montpellier attend désormais son adversaire. L’entrée en jeu de Jonas Martin à la pause a fait beaucoup de bien à son équipe. Rony Lopes essaie de lancer Eder maintes et maintes fois, sans succès. Montpellier nous enfonce encore un peu plus à la 86′ en la personne d’Ellyes Skhiri, complètement laissé à l’abandon en défense!

Montpellier 3-0 Lille.

Lille baisse les yeux devant les Sudistes et se fait taire tranquillement jusqu’au coup de sifflet finale. La plus lourde défaite cette saison fait le plus de mal, surtout que nous avions les armes pour réagir.

losc_lille_vs_fc_lorient_L1_j18_2015_2016_photo_laurent_sanson-28
Ce qu’il faut retenir:

A part le 400ème match de Mavuba en Ligue 1, par grand chose. Une certaine forme offensive de nos attaquants avec Boufal qui régale techniquement, Bauthéac qui essaie de loin, Eder qui peut s’imposer dans les airs mais qui essaie aussi de travailler avec tous ses coéquipiers pour devancer l’adversaire, Rony Lopes qui propose des solutions: on a la possibilité de planter des buts! Mais aucun résultat. Une question de malediction sûrement…

Ce qu’il ne faut pas retenir:

Les blessures ne nous ont pas arrangées: la défense perd son taulier en la personne de Civelli sur blessure et à partir de là, les Montpelliérains voit une opportunité indéniable pour agir offensivement. Et pour cause, le patron de notre défense est vraiment l’homme à tout faire: Soumaoro est encore jeune et il apprend au côté de Civelli, Sidibé et Corchia sont plus occupés à créer des opportunités offensives qu’à défendre, Pavard est encore moins expérimenté que Soumaoro. Renato, reviens-nous vite! Tout comme Boufal: victime d’un contact avec Hilton (pour lequel il a pris un carton jaune), Boufal a été victime une entorse de la cheville.

Une série noire…

La pluie et le temps horrible ne nous ont pas aidés.

Un petit problème de coaching avec Pavard: ça arrive, Antonetti n’est pas à accabler.

Hantz poursuit la rééducation de Montpellier qui enchaîne victoire sur victoire.

Les Réactions:

Mounir Obbadi: « C’était un match catastrophique. On est venus en touriste. C’était indigne d’une équipe de Ligue 1. Il va falloir vite se remettre en questions car derrière ça revient. Il va falloir prendre les points pour se maintenir. Dès le début du match, on n’a pas joué, on avait peur, c’était indigne d’une équipe professionnelle. Il va falloir vite se remettre au travail. »

La Feuille de Match:

A la Mosson, 9576 spectateurs. Score à la mi-temps: 0-0. Score final: MHSC 3-0 LOSC.

LOSC: Enyeama – Corchia, Civelli (puis Pavard à la 30′, qui sera à son tour remplacé par Amalfitano à la 63′), Soumaoro, Sidibé – Amadou, Mavuba (cap), Obbadi – Boufal, Bauthéac (puis Rony Lopes à la 69′), Eder.

Entr : Antonetti.

MHSC: Pionnier – Rémy, Hilton (cap), Congré, Roussillon – Dabo (puis Sotoca à la 89′), Boudebouz, Saihi (Martin à la 46′) – Bérigaud, Ninga (puis Skhiri à la 79′), Yatabaré.

Entr : Hantz

Buteurs: pour le MHSC, Bérigaud (52′), Dabo (60′), Skhiri (86′).

Avertissements: LOSC – Pavard (59′), Bauthéac (69′), Boufal (74′); MHSC – Ninga (33′)

Prochain match: à Lille le samedi 5 mars, face à Reims. Allez le LOSC!

 Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

To Top