A la UNE

Lille de Beauté

Une autre victoire dans la poche! Voir notre équipe revenir dans la course à l’Europe tel un phoenix qui renaît de ses cendres, c’est tout simplement exaltant, émouvant même. Une soirée parfaite avec un super Boufal au sommet de son art. Mais nous ne parlerons pas que du match dans cet article un peu spécial: on va abordé d’autres sujets aussi important sur la fin de saison. Alors vous êtes prêts? Parce que c’est parti!

Première Période

Frédéric Antonetti avait fait tourner l’effectif en vue de la finale coutre Paris qui approche à grands pas. C’est donc une équipe remaniée qui a affronté les Corses. Et ça se voit: les premières minutes sont en faveur des Ajacciens qui, sans l’exceptionnel Enyeama, auraient pu mener dans le score très, très tôt. A noter la défense approximatif de Soumaoro sur les premiers ballons.

Cela ne dure pas et tant mieux. Mavuba qui est titularisé pour l’occasion emmène l’équipe sur le demi Ajaccien dès la 10ème minute. Le LOSC remet le pied sur le ballon. Nous pouvons nous procurer enfin de très belles occasions. Et d’ailleurs il ne faut pas attendre longtemps pour découvrir le premier but de Boufal sur un beau centre de Corchia à la 19′.

GFCA 0-1 LOSC

Le LOSC domine le match sur la possession, sur les actions. Eder manque d’alourdir le score à la 30′. Il faut attendre la 35′ pour voir un maillot rouge dans la surface Lilloise. Mais sur une action remarquable des Ajacciens, Pujol égalise à la 41′ minute sur une frappe assez exceptionnelle à ras-de-terre. Enyeama ne pouvait rien.

GFCA 1-1 LOSC

A noter que Benzia avait toucher la transversale Corse juste avant le but de Pujol. La mi-temps est sifflée: Boufal a illuminé Ange Casanova avec son but et Lille aurait pu rentrer aux vestiaires avec au moins deux buts d’avance, mais son manque de réalisme a permis à Ajaccio de revenir dans cette rencontre.

losc_lille_vs_as_monaco_L1_j33_15-16_10-04-2016_photo_laurent_sanson-81

Seconde Période

Le match reprend. Les deux équipes ont la dalle de but et ça se voit! Non seulement le match s’emballe (déjà 4 cartons jaunes distribués à la 50ème minute) mais aussi beaucoup de fautes non sifflées (notamment venant de Filippi et Maury: de vrais bouchers ce soir). Lille récupère ses bonnes bases d’avant mi-temps. Une présence forte est à constater dans la partie Ajaccienne.

A la 67ème minute, Filippi récolte un deuxième carton jaune et est expulsé. Cela va permettre de débloquer le match car celui-ci avait une véritable forte présence dans la défense du Gazélec.

Alors que Lille torture les Corses, Boufal s’amuse et alourdi le score à la 74′.

GFCA 1-2 LOSC

Lille est désormais seul maître du ballon avec cette supériorité numérique et au tableau. Il fait courir son adversaire qui aura du mal à revenir à 10 contre 11.

Et il ne s’arrête pas là: à la 84′, Boufal inscrit son troisième but du match et de fait, un triplé! Le LOSC est sur la voie de l’Europe!

GFCA 1-3 LOSC

Mais voilà, le Gaz n’a pas dit son dernier mot: à la 86′, Alassane Touré redonne espoir au GFC. Sur un coup franc anodin, Djokovic met dans le paquet et trouve le défenseur corse de la tête.

GFCA 2-3 LOSC

Sidibé enterre définitivement les Corses avec un centre en direction d’Eder à la 88′. Pablo Martinez tacle le ballon pour le dégager, mais celui trompe Maury, qui voit passer CSC dévastateur pour les Corses, salvateur pour les Nordistes.

GFCA 2-4 LOSC

Le match se termine et Lille enregistre une 6ème victoire: incroyable!

losc_lille_vs_as_monaco_L1_j33_15-16_10-04-2016_photo_laurent_sanson-86

Ce qu’il faut retenir:

  • C’est une victoire de cohésion: l’équipe s’entend très bien et marque.
  • Boufal est un magicien!
  • La course à l’Europe: comme l’a dit Antonetti, nous sommes les outsiders.
  • 11 buts sur les 3 derniers matchs de Ligue 1: de l’avant dernière attaque du championnat, nous avons fait un sacré bond! Les détracteurs journalistiques apprécient de plus en plus le jeu Lillois sous la houlette d’Antonetti.
  • Une victoire de cette ampleur contre une équipe qui a le dos au mur, c’est une réussite professionnelle.

Ce qu’il ne faut pas retenir:

  • Les deux buts encaissés à cause d’une défense remaniée. Après tout le foot c’est juste de mettre un but de plus que l’autre équipe, et c’est exactement ce que l’équipe a fait. De notre côté, nous attribuons la victoire du LOSC à la cohésion de l’équipe: la défense est pardonnée.

Les Réactions

Frédéric Antonetti: «C’est une belle victoire mais elle fut acquise dans la douleur et le score ne reflète pas la physionomie de la rencontre. On a eu, il est vrai, de bonnes périodes mais on a aussi beaucoup souffert contre une équipe du Gazélec qui a su mettre de l’intensité et nous poser des problèmes. On a eu la chance d’avoir Sofiane Boufal dans un grand soir et cela a fait la différence. C’était plus facile à onze contre dix. On a réussi à faire la différence en fin de rencontre. Sofiane Boufal a franchi un palier. Ce soir, il a été un accélérateur de jeu à tout moment. Il est à l’origine de l’expulsion. Il a sans doute marqué un but exceptionnel. On va se préparer pour la finale de la Coupe de la Ligue samedi prochain contre le PSG. Pour le reste, on ne fait pas de calcul. On est les invités de la dernière minute. On jouera le coup à fond pour finir le plus haut possible.»

Sofiane Boufal: «On avait à cœur de prendre trois points pour accrocher une place européenne. On savait que ça allait être dur car Ajaccio joue son maintien. C’était un peu compliqué en début de match mais on a su se donner de l’air avec notre premier but. A dix contre onze, c’est vrai que c’était un peu plus facile.»

Adama Soumaoro: « Cette sixième victoire nous fait beaucoup de bien. On a réalisé un grand match et on poursuit notre série. L’équipe est en confiance, elle joue de façon libérée sur le terrain. On savait qu’Ajaccio n’allait rien lâcher, qu’elle jouait son maintien et donnait tout, surtout devant son public. On s’attendait à ce type de match. Le fait d’être venu gagner ici représente une bonne préparation avant la finale de samedi, malgré ces deux buts encaissés que je regrette. »

Feuille de Match:

LOSC: Entr. F. Antonetti

Gardien: Enyeama

Défense: Corchia – Sunzu – Soumaoro – Sidibé

Milieu: Mavuba – Amadou – Balmont (puis Balmont à la 68′)

Attaque: Boufal (puis Tallo à la 89′) – Eder – Benzia (puis Amalfitano à la 46′)

GFC Ajaccio: Entr. T.Lauret

Gardien: Maury

Défense: Sylla – Filippi – Bréchet ( puis Le Moigne à la 14′) – Martinez

Milieu: Poggi ( puis Touré à la 69′) – Mangane – Djokovic

Attaque: Pujol – Larbi ( puis Tshibumbu à la 80′) – Boutaïb

Buts: Lille: Boufal (19′, 74′, 84′), CSC Martinez (88′); Pour le GFCA: Pujol (41′), Touré (86′).

Avertissement: Pour le GFCA: Le Moigne (45′), Mangane (45′), Filippi (50′ et 67′, carton rouge à la 67′). Pour Lille: Benzia (45′), Balmont (63′).

Arbitre: François Letexier.

losc_lille_vs_as_monaco_L1_j33_15-16_10-04-2016_photo_laurent_sanson-87

Bientôt la fin de la saison,

et ensuite?

Boufal: déjà parti?

Boufal a déjà fait couler beaucoup d’encre: Antonetti l’avait annoncé à demi-mot partant déjà (voir notre article), mais maintenant ce sont toutes ses réactions qui sont analysées, tous ses mots et ses gestes.

Le fait que celui-ci n’est que très peu célébré son premier triplé en Ligue 1 est interprété comme révélateur pour beaucoup de supporters: Lille n’est pour lui qu’une formalité.

Sa déclaration d’après-match devant les caméras et micros n’en est pas moins rassurante: « J’ai à cœur de faire une grosse fin de saison pour aider Lille à accrocher une place européenne. Mais c’est la performance collective qui paye, si mes coéquipiers sont bien, moi je serais bien »

Seulement voilà, Lille est aux portes de l’Europe. Et si un des cadres les plus importants de l’attaque Lilloise n’est pas remplacé efficacement, l’avancée Européenne sera plus que compromise. Une qualification en coupe d’Europe signifiera bien sûr une équipe remaniée qui pourra rivaliser avec des clubs tels que Séville, Dortmund, Liverpool.

Bien que, en comparant, le LOSC soit l’équipe la plus en forme d’Europe sur les 6 derniers matchs et que, bien sûr cet exploit n’est pas la gageur d’un seul homme, notre équipe doit évoluer avec le challenge qui se présente à elle.

Et si Boufal est sur le départ, la réaction des supporters est sans vergogne. La grogne est présente:

Ainsi Séverine, supportrice du LOSC, témoignait: « On a l’impression que des joueurs comme lui viennent à Lille pour profiter des installations, alors que notre club est bien plus. Lille est pour beaucoup un tremplin. On les aide à évoluer, mais quand nous avons besoin d’eux pour que notre club évolue, il n’y a plus personne. C’est dommage: l’amour du maillot n’existe plus. »

Si la question de l’entraîneur est réglée, celle des joueurs est encore un mystère: qui va partir, qui va rester, qui sera acheté?

Alors qui pour le remplacer? Rony Lopes? Un autre joueur? Nous n’en savons pas plus pour l’instant.

En revanche, François Kamano (joueur Guinéen de Bastia) qui était déjà sur les tablettes du LOSC depuis de nombreux mois a été confirmé en partance du club Corse. Samedi, un émissaire de Lille a été aperçu à Furiani. Son profil intéresse toujours le LOSC, qui devra concurrencer Crystal Palace et West Ham.

Eder est de nouveau suivi reconnu au Portugal. Ses dernières performances ont d’ailleurs été notifiées sur le site portuGOAL.net. Le site anglophone a relaté la renaissance du prodige de Braga et son statut en équipe nationale. La possibilité de l’avoir en numéro 9 permanent est sérieusement étudiée mais pour cela, il faudra qu’il garde la forme qu’il a à Lille. Retourner à Swansea ou dans un autre club est un pari risqué pour Eder. Sa meilleure solution serait de rester au LOSC selon le site internet.

losc_lille_vs_as_monaco_L1_j33_15-16_10-04-2016_photo_laurent_sanson-72

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

To Top