Ligue 1

Les dogues sortent les crocs !

Devant 29 000 spectateurs et avec la manière, le LOSC renoue avec la victoire au Stade Pierre-Mauroy ! Les dogues s’imposent 3-0 grâce à Nicolas De Préville et Eder. Cette victoire permet au LOSC de se projeter sereinement dans la mission « maintien ».


Première période :

L’objectif était simple, les trois points de la victoire face à une équipe Guingampaise qui n’avait plus grand chose à jouer. Un objectif bien entendu par les joueurs de Franck Passi, dès la 9ème minutes, Nicolas De Preville ouvre le score grâce à une frappe à l’entrée de la surface (1-0).

Les dogues poussent, Eder trouve le poteau après un énorme cafouillage dans la surface de réparation (19’). Les dogues ont les crocs, à l’image d’Eder qui trouve (encore) la barre transversale suite à un centre caviar de Ricardo Kishna. Les efforts finiront par payer. 35ème minute, l’international Portugais est fauché dans la surface de réparation. Clément Turpin siffle pénalty. Nicolas De Preville se chargera de doubler la mise (2-0).


Deuxième période :

Au retour des vestiaires, le rythme retombant, les joueurs de Franck Passi entament une série de contres. 54ème minute, Sébastien Corchia sauve le LOSC. Coco parvient à fixer Maignan pour le dribbler puis ajuster un plat du pied gauche. L’international français sauve en pompier de service le ballon sur la ligne. Eder tuera le match, suite à un tir de Sébastien Corchia arrêté par Johnsson, l’international Portugais retrouve le chemin des filets sur un double tir. Eder frappe, Kerbrat repousse mais Eder se jette au second poteau pour marquer du droit (3-0 ; 66’). La victoire dans la poche. Le LOSC s’offre un grand bol d’air au classement !

A retenir :

  • La bonne prestation de Ricardo Kishna
  • La rentrée de Naïm Sliti en fin de match, percutant !
  • La victoire à domicile, ça faisait longtemps et que ça fait du bien.
  • Le but d’Eder, à force de persévérer l’international Portugais à trouvé les fillets !

A ne pas retenir :

  • Les « boulettes » de Mike Maignan, malgré des arrêts reflexes de qualités, la doublure d’Enyeama a réalisé plusieurs erreurs de jeunesse qui aurait pu relancer la rencontre.
  • Le manque d’intensité en seconde période.
  • La sécurité du LOSC qui a refusé la banderole de soutien à Palmieri (suite au décès de sa mère cette semaine).

Les compos :

LOSC : Maignan – Corchia, Basa (Gabriel, 81′), Alonso, Béria (c) – Xeka, Amadou – Lopes (Bissouma 67′), Kishna (Sliti 73′), De Préville – Eder
Entraineur : Franck Passi

EA Guingamp : Johnsson – Marcal, Bodmer, Kerbrat (c), Pereira – Sankoh, Blas, Deaux – Coco (Giresse 78′), Privat (Briand 65′), Salibur (Mendy 65′)
Entraineur : Antoine Kombouaré

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

To Top