A la UNE

Le dur réveil

F. Antonetti le savait et l’avait dit: il en avait peur de ce match. Déjà, parce que Angers est à son habitude un équipe qui défend très bien sur le terrain. Aussi, parce qu’après la terrible défaite contre le PSG, un effet contraire à notre spirale positive aurait pu se déclencher. Le match était loin d’être mauvais et le constat est plutôt cruel. En revanche, les comptes de points sont là et il va falloir cravacher encore plus pour espérer une place européenne en fin de saison.

Première Période

Après la finale, F.Antonetti avait décidé de faire tourner le collectif. La première chose qui était surprenante était de revoir Frank Béria titulaire après tellement de mois d’absence. Aligné sur le côté droit à la place de Corchia, celui-ci s’est enfin remis de sa blessure.

Bien qu’une présence Lilloise est déjà forte pour ces 10 premières minutes, c’est bien Angers qui se procure la première occasion. Les Lillois attaquent donc et se heurtent au bloc Angevin, de bonnes occasions sont créées sans pour autant influencer le score. La rencontre est équilibrée même si Lille s’est montré plus possessif. Le score ne reflète en rien les efforts de l’équipe.

Seconde Période

La seconde période démarre exactement de la même manière que s’est fini la première: possession Lilloise, sans pour autant transpercer le bloc Angevin.

Le match tombe presque dans l’ennui, les fautes de coordination se multiplient. Lille n’est pas très dangereux mais monopolise le ballon dans le camp angevin. Les Dogues ont la volonté d’aller chercher la victoire. De son côté, la défense du SCO tient bon.

Il faut vraiment attendre la fin du match pour voir une attaque Lilloise digne de ce nom, qui malheureusement ne donnera rien.

Lille laisse filer la victoire. Le score reste vierge.

Ce qu’il faut retenir

  • L’équipe a tourné, certains joueurs titularisés. C’est sympa à voir.
  • Le retour de Béria!
  • Le public de retour en masse pour leur équipe.
  • La régularité de certains joueurs comme Enyeama, Basa, Boufal…

Ce qu’il ne faut pas retenir

  • Les irrégularités d’Eder, Amalfitano, Obbadi, Balmont: ça arrive…
  • L’entent l’équipe-Béria n’est pas au point, le titulariser était-ce vraiment une bonne idée?
  • La réussite offensive: sur 12 tirs Lillois durant la rencontre, 3 étaient cadrés! Une statistique digne de l’époque Renard.

Les Réactions

F. Antonetti: « On a eu une entame difficile. Je m’y attendais un peu après la finale. Ensuite, on est bien rentré dans le match après vingt minutes. En deuxième période, il n’y a qu’une équipe qui a joué dans le camp adverse. Je me rappelle pas qu’ils soient venus nous inquiéter. On a récupéré le ballon haut, ce qu’on voulait. Ils ont résisté. Angers ne se déséquilibre jamais. On n’a pas eu cette étincelle. On aurait pu frapper avec un peu plus de spontanéité. On a trop cherché la solution idéale. Est-ce du à un manque de fraîcheur physique ? Certainement, mais je dirais plus mentale. Face à une équipe qui joue aussi bas et n’hésitait pas à faire des fautes, l’arbitre aurait pu sévir plus vite et plus tôt. On a eu beaucoup de coups francs. C’était des armes pour marquer, mais on n’a pas su le faire.
Faire un match trois jours après une finale… Je le dis en souriant. Ca ne sert à rien. Cela fausse un peu la donne, mais je ne me retranche pas derrière ça. Dans les matches de haute intensité et à haute émotion, on laisse beaucoup de forces. Je suis déçu pour les joueurs. J’aurais voulu qu’ils soient récompensés. Ils le méritaient. On est un peu décroché par rapport au 5e et au 4e, mais ils se rencontrent. On ne regarde pas trop les autres. Le match à Lorient, samedi, sera difficile. La télévision n’a pas voulu le programmer dimanche. On va essayer de récupérer et de prendre un maximum de points lors de nos trois derniers matches pour défendre cette sixième place en espérant qu’elle soit européenne. j’aimerais que l’on soit récompensé et européens. »

Stéphane Moulin:  « Si je tiens compte des vingt dernières minutes, je suis satisfait du résultat. On savait où on mettait les pieds. Monaco et Ajaccio avaient pris quatre buts. Mais, sur la première période, on aurait pu marquer. Nous avons trois grosses occasions et Enyeama fait deux gros arrêts. Quand on joue contre une équipe plus forte que vous, sur la durée, cela se voit. Mais ils n’ont jamais trouvé la solution. Je ne suis pas surpris par ma défense centrale qui a été remarquable. Quand on est dominés, voire archi dominé comme dans le dernier quart d’heure, on reste sur nos principes et on essaye d’obtenir ce que nous reste: un point. Si nous n’avons pas craqué, c’est qu’il y a une âme dans notre équipe. Mon seule regret, c’et de ne pas avoir mieux sorti le ballon en deuxième période. On n’a quasiment pas eu de situations à jouer. On a été pressés, bousculés. Il faut savoir reconnaître la valeur de l’adversaire. On était venu pour gagner. On a bénéficié de leur fatigue car ils n’étaient pas dans le tempo en début de match. Maintenant, avoir 50 points, c’est génial. C’est un beau chiffre. »

La Feuille de Match

Lille: F.Antonetti, entr.

Gardien: Enyeama

Défense: Béria ( puis Corchia 61′) – Basa – Sunzu – Sidibé

Milieu: Obbadi – Amadou – Balmont ( puis Lopes 66′)

Attaque: Amalfitano ( puis Benzia 90′) – Eder – Boufal

Angers: S.Moulin, entr.

Gardien: Letellier

Défense: Andreu – Bourillon (puis Auriac 88′) – Thomas – Bouka Moutou

Milieu: Mangani – Saïss – N’Doye

Attaque: Sunu (puis Benrahma 76′)- Yattara (puis Capelle 68′) – Ketkeophomphone

Avertissements: Pour Lille Obbadi (64′); Pour Angers Thomas (60′), Capelle (71′), Bouka Moutou (80′), Letellier (87′).

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

To Top
Powered by Live Score & Live Score App