Coupe de France

La marche était trop haute

Le LOSC se déplaçait ce mardi au Stade Louis II, dans le cadre des quarts de finale de la Coupe de France. Une rencontre permettant aux dogues de se donner un peu de piment dans cette fin de saison sans réel enjeu. Enyeama, Eder, De Preville, Xéka, Corchia sur le banc et Rony Lopes absent suite aux modalités de son prêt, c’est un onze lillois inédit que Franck Passi a concocté. Ce coup de poker de l’ancien coach marseillais n’aura malheureusement pas fonctionné face à un AS Monaco solide et réaliste.

Première période :

Pendant les trente premières minutes, les dogues ont tenu le choc face à une équipe Monégasque solide tactiquement. Dès la troisième minute, Bissouma offre un coup franc à l’ASM suite à une faute sur Mendyl. Placé sur l’angle gauche de la surface, Moutinho enroule son coup-franc bien capté par Mike Maignan titularisé pour l’occasion. Sinon , pas grand-chose à se mettre sous la dent avant l’ouverture du score Monégasque. A la 35ème minutes, Valère Germain ouvre sur le score grâce une magnifique frappe croisée. Imparable. Cinq minutes plus tard, le jeune Arcus en position de dernier défenseur commet sur faute sur George. Tony Chapron voit rouge, c’est le tournant de la rencontre. Cinq minutes plus tard, le capitaine Monégasque s’offre un doublet avant la mi-temps. Sur un contre Valère Germain trompe Mike Maignan grâce à une remise de Cardona. 2-0, l’addition est sévère ! On pensait l’hémorragie terminée, mais sur le deuxième but monégasque, Adama Soumaoro se blesse et doit laisser sa place à Xeka. Rupture du tendon d’Achille (des examens seront réalisés dans les prochaines heures). Les lillois rentrent au vestiaire têtes baissées.

Seconde période :

Alors que les lillois reviennent sur le terrain à 10 contre 11, les dogues ont les crocs. 58èmes minutes, Ricardo Kishna tente une magnifique frappe au trente mètres. Le ballon termine sur la barre transversale de De Sanctis.

Les lillois continuent la tentative de « remontada », deux minutes plus tard El Ghazi perfore le onze monégasque et tente sa chance du pied droit. La frappe passe juste à côté du poteau gauche du portier de l’ASM. Les leaders du championnat tentent d’enfoncer le clou. 64èmes minutes, l’intenable Germain est tout proche du triplé, le capitaine de l’ASM tend une frappe au six mètres bien stoppé par Maignan. Franck Passi tente le tout pour le tout, De Preville et Eder remplacent respectivement Bahlouli et Mavuba. Des choix tactiques osés qui ne payeront pas. Monaco aura l’occasion de tuer le match grâce à Falcao, mais Soumaoro sauvera le navire lillois de la poitrine. Dans les dernières secondes de la rencontre, Tony Chapron siffle un coup-franc pour le LOSC. El Ghazi se fait justice en mettant le ballon en pleine lucarne. Le réveil lillois aura sonné trop tard.

Les dogues quittent la Coupe de France et devront se reconcentrer très vite pour la réception de Nice, ce vendredi au Stade Pierre Mauroy. Avec un seul objectif : assurer le maintien ! 

À RETENIR

  • Malgré la défaite, le bon match de Mike Maigan.
  • Le turn-over de Franck Passi.
  • Le bon match d’Yves Bissouma.
  • Le coup-franc d’El Gazi : Magnifique !

À NE PAS RETENIR

  • La blessure d’Adama Soumaoro
  • Le carton rouge d’Arcus.

LA FEUILLE DE MATCH

LOSC : Maignan – Arcus, Soumaoro (Xeka, 45′), Alonso, Amadou, Palmieri – Mavuba (c) (Eder, 77′), Bissouma – Bahlouli (De Préville, 60′), El Ghazi, Kishna
Entraineur : Franck Passi

AS Monaco : De Sanctis – Raggi, Touré, Diallo, Mendy (Sidibé, 60′) – Moutinho, Fabinho, Dirar – Jorge, Germain (c) (Falcao, 80′), Cardona (B. Silva, 70′)
Entraineur : Leonardo Jardim

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

To Top
Powered by Live Score & Live Score App