A la UNE

#LOSCASM 0-4 : Ils creusent le trou

La tâche est dure et compliquée! Nous n’osions pas espérer une victoire ce soir, tant Monaco est une équipe puissante. En revanche, même si une défaite était à prévoir, nous attendions que l’équipe soit au rendez-vous. Nous espérions tous au moins voir des buts et des réponses aux questions posées à l’équipe sur leur faiblesse offensive depuis le début de championnat. L’union sacrée est d’ordre ce soir. On notera un positionnement de Maia plus en convenance avec l’opinion générale que l’on avait de ce joueur, c’est-à-dire plus au milieu.

Ce match aurait pu être un match avec des buts Lillois, des actions rondement menées et surtout des tirs cadrés. A la place, on a vu Monaco se promener.

Première Période

Le LOSC démarre donc contre une équipe avec des éléments que l’on connait bien (Adama Traoré, Rony Lopes, etc…) Les Monégasques, champions en titre, mettent une certaine pression sur les joueurs Nordistes en ce début de match. L’ ASM joue comme à son habitude: en maîtrisant bien les espaces et le LOSC répond en essayant de mimer la stratégie de leurs adversaires. Les joueurs de Lille se projettent bien en avant et arrivent à se créer des opportunités en contenant bien l’équipe de la Principauté.

On notera la main de Glik dans la surface à la 15ème minute, non sifflée. Pépé est très réactif en ce début de match et s’accorde assez bien avec ses collègues de l’attaque. Avec une possession de balle clairement supérieure à celle des Monégasques, les Nordistes vivent un moment de grâce offensif. Entre les contres efficaces et les attaques éclairs comme celle d’El Ghazi à la 19ème minute, les Lillois enclenchent bien leur match.

Mais alors que les Lillois avaient commencé à bien encadrer leur sujet, une erreur défensive stupide permet à Jovetic de marquer à la 24ème minute.

LOSC 0 – 1 ASM

Les Lillois ne doivent pas lâcher! Les fautes commises leur portent préjudice et les coups francs s’accumulent à l’entrée de la surface Lilloise. Les Lillois veulent se relancer vers l’avant et arrivent à se créer des occasions en or sans pouvoir conclure dans le dernier geste. Encore une fois, à l’issue d’un coup de pied arrêté, les Monégasques se créent une ouverture sur le côté droit. La défense à trois est dépassée et un centre au sol permet à Ghezzal d’alourdir le score à la 30ème minute.

LOSC 0 – 2 ASM

Les Lillois ont l’air à la rue et doivent se ressaisir, surtout quand on se retrouve face au but et qu’on tire un missile dans les gradins, comme celui de Benzia à la 32ème minute.

La tension est montée après ce deuxième but. Les Dogues ont plus de mal à se projeter et se laissent embobiner par le rythme des joueurs de la principauté.

Marcelo Bielsa est agité sur le banc. Nous devinons que la manière de jouer des Lillois ne lui convient pas du tout. Il est vrai que, même si très présents sur le pressing, les Lillois n’ont pas encore réussi à inquiéter Benaglio. A 5 minutes de la fin de la première mi-temps, les Nordistes n’ont encore aucun tir de cadré à leur compteur.

El Ghazi hérite d’un coup franc intéressant à la 43ème minute mais le tir est repoussé par la défense de l’ ASM. Luiz Araujo manque de revenir au score en frappant juste à quelques centimètres de l’angle gauche du but.

Les deux équipes rentrent aux vestiaires. Il faut absolument se ressaisir.

On remarquera quand même la possession de Lille à 65% avec 4 tirs au compteur dont 0 cadré. Le problème est clairement offensif dans le dernier geste.

Seconde Période

Les Monégasques démarrent fort cette seconde période avec une pression haute sur le terrain dès la première minute. Les Lillois ont l’air surpris mais se remettent quelque peu dans le match de manière étourdie. Il n’en faut pas plus à Falcao pour saisir l’occasion et marquer un but face à une défense insuffisante.

LOSC 3 – 0 ASM

Ce n’est pas comme si Monaco étouffait les Lillois: les contres et attaques sont présents mais il faut se rendre compte que ce n’est pas normal de tirer comme un enfant de 8 ans en shootant des gros pointus qui fusent à 20 mètres au dessus de la barre transversale. Le rendement est honteux.

La faute sur Pépé dans la surface de réparation à la 53ème minute est quand même discutable: on a accordé un pénalty à moins grave que ça.

La défense du Rocher encadre parfaitement les attaquants Lillois qui sont clairement étouffés. Le niveau des Nordistes faiblit et les fautes s’accumulent. Moutinho se prépare pour un coup franc à l’entrée de la surface qui fort heureusement finit loin des cages de Maignan. Les Lillois n’ont aucune harmonie dans leurs attaques en ce début de dernière demie-heure. Il va falloir pousser jusqu’au bout. En se secouant un peu et en essayant de construire quelque chose, on pourra faire avancer les choses, mais si tout ce qu’on veut faire c’est dégager le ballon vers l’avant en espérant qu’il soit réceptionné par un de nos attaquants, le match va finir en fiasco.

Il n’en faut pas plus pour les sortir de leur torpeur: les Lillois se donnent à fond pour finir ce match sur une bonne note. Ils essaient de se projeter vers l’avant en se créant des espaces que les Monégasques peinent à atteindre. Mais ils n’ont pas dit leur dernier mot: à la 68ème minute, Jemerson manque d’alourdir le score.

A la 70ème minute, Pépé tient en haleine Pierre-Mauroy qui reste muet, les yeux rivés sur son pied gauche qui peut transformer un coup franc très intéressant: le ballon est contré par la défense en sortie. Sur le corner, Ié étend sa tête et envoie le ballon sur le coté droit de Benaglio qui l’arrête. Les Lillois ont la rage et ne pensent qu’à se diriger vers les buts adverses. Ils oublient certains rudiments du football, comme celui de ne pas commettre de fautes dans la surface…

Kouamé pousse Jorge dans la surface et de surcroit, offre un pénalty à Falcao qui ne se prive pas de le transformer.

LOSC 0 – 4 ASM

C’est ce qui s’appelle « se faire balader. » Avec autant de bonnes statistiques, c’est bluffant de voir si peu de bonne volonté.

Nous sommes à 10 minutes de la fin du temps réglementaire et la situation est terne. La ton du match est complètement monégasque. Les joueurs du Rocher se contentent même de frapper des frappes approximatives avec comme but de faire passer le temps sans créer de jeu.

La supériorité de Monaco n’est pas à prouver: même en laissant les Dogues construire des actions de belle qualité, ils arrivent toujours à contrer les Lillois dans le dernier geste.

Un dernier coup de pied arrêté en bordure de surface Lilloise: bien dégagé par Maignan.

Une dernière attaque Lilloise est lancée mais Maia expédie rapidement le ballon en tribunes… Le manque d’efficacité est déroutant.

Le match se termine et le stade est furieux. Encore une défaite, bien dégueulasse.

Réactions

Ghezzal (à la mi-temps): « Le rythme de Lille est pressant. Il faut continuer à résister en seconde mi-temps et réussir à les contenir. On a réussit le travail en première mi-temps. Nous devons rester dans le coup physiquement. »

Benzia (à la mi-temps):  » On a en face une équipe super efficace. On perd la balle sur des erreurs stupides. Il est encore tôt dans la saison mais on veut essayer d’inverser les choses à la maison. On est bien dans le coup. On peut faire front par des contres fatals. Plus d’efficacité est d’ordre dans la deuxième mi-temps. »

Amadou: « Trop d’erreurs ont été commises. On ne peut pas gagner en faisant des erreurs tactiques comme celles effectuées pendant ce match. On a du mal dans les derniers mètres, c’est indéniable. On doit mettre plus de productivité lors de nos matchs. Tout le monde peut marquer dans cette équipe mais c’est très compliqué de marquer des buts pour l’instant. Nous sommes jeunes et nous avons du talent mais on arrive encore pas à le montrer. » 

A Retenir

  • Pépé, réactif en début de match.
  • De bons reflexes en première période.
  • Maignan, encore sérieux sur certaines sorties.
  • Kouamé, et ses interceptions magnifiques.
  • Un plaisir de revoir Rony Lopes.
  • Faraj, qui s’améliore de match en match.
  • Les supporters, toujours là!

A ne pas Retenir

  • Les Lillois sont encore trop violents sur leurs contacts.
  • L’arbitrage: très limite!
  • Bissouma, responsable de beaucoup de fautes et d’énormes erreurs défensives.
  • Le dernier geste! Ca commence à devenir saoulant…
  • Maia, qui ne justifie pas son prix pour l’instant.
  • Le manque de réalisme et la qualité des attaques et des tirs.
  • Ponce qui a manqué de marquer. Plus de précisions.
  • Bielsa, qui n’a toujours pas trouvé la solution.

Formations

LOSC: entr. M.Bielsa

Gardien: Maignan

Défense: Ié – Alonso – Amadou – Maia

Milieu: Bissouma – Benzia ( Ponce, 68′) – Kouamé

Attaque: El Ghazi ( Bahlouli, 57′) – Pépé – Araujo ( Faraj, 45′)

ASM: entr. L.Jardim

Gardien: Benaglio

Défense: Jemerson – Glik – Jorge – Toure

Milieu: Fabinho – Moutinho – Ghezzal ( Lemar, 79′)

Attaque: Lopes – Jovetic ( Diakhaby, 66′) – Falcao ( Carillo, 84′)

Arbitre: F. Schneider

Buts & Cartons

LOSC: Rien.

ASM: Jovetic ( but, 24′), Ghezzal ( but, 30′, carton jaune, 60′), Falcao ( but, 48′ et 73′),

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

To Top