A la UNE

#RCSALOSC : Un Match Complètement « Loco »

Ce titre n’est pas fait pour se moquer des joueurs mais au contraire de les encourager. En effet, l’équipe a été parfaitement encensée après le match face à Nantes, et de droit! Mais une montée de fierté trop tôt dans la compétition n’est jamais synonyme de bonnes choses.

Durant cette deuxième journée de cette nouvelle saison de championnat, l’équipe alignée est quasiment la même qu’au match dernier. Marcelo Bielsa décide d’opter pour un 4-2-3-1. Les conditions sont extraordinaires pour jouer, bien qu’il fasse assez chaud. On attendait de ce match que les Lillois confirment leur rentrée sérieuse. Nul n’aurait pu prédire que ce match serait fou, tout comme le surnom de l’entraîneur Lillois.

La responsabilité de la défaite doit être partagée car dans un match fou comme celui-ci, entre les blessures arrivées tôt dans le jeu, la décision d’ El Loco d’ utiliser tous ces remplaçants avant la fin de la fin de la première mi-temps et les fautes multiples des joueurs, c’est un travail collectif qui a apporté cette déconvenue.

Première Période

Les premières 15 minutes sont décimantes pour les Lillois: Thiago Mendes et Kevin Malcuit doivent être remplacés après un début de match assez engageant des Lillois avec de bonnes accélérations et attaques dans la surface Alsacienne. Luis Araujo est lui aussi victime d’une faute douloureuse à l’entrée de la surface Strasbourgeoise. Les hommes du Racing contiennent ce match aussi et arrive à bénéficier de contres qu’ils obtiennent en s’entendant relativement bien sur la transmission de la balle. Ils font clairement savoir aux Lillois qu’ils sont ici chez eux.

Tous les changements sont peut-être un peu troublés les Dogues car à partir de la 25ème minute, les hommes du Racing sont très présents dans la surface grâce à des percées corrosives, mais les Lillois résistent, bien que chétivement, aux tentatives Alsaciennes. Thiago Maia auraient pu faire très mal au LOSC sur un pénalty qui n’a pas été sifflé à la 30ème minute.

Les locaux continuent dans leur temps fort en accumulant pas moins de 4 coups de pieds arrêtés en 5 minutes. Les Lillois décident alors de reprendre un peu le dessus comme en témoigne le superbe caviar d’El Ghazi pour De Préville qui malheureusement loupe la reprise. Toujours 0-0 pour un match frustrant.

La défense Strasbourgeoise musèle les attaques Lilloises et gênent même à la limite de la faute. Mike Maignan nous fait parfois grincer des dents mais ses sorties sont impeccables et irréprochables.

La mi-temps est sifflée. Les joueurs rentrent aux vestiaires.

Seconde Période

Le LOSC donne le coup d’envoi de cette deuxième période. Strasbourg tente une action à la 46ème minute et Maignan sort un arrêt de grande classe, un arrêt à la Enyeama. Les Lillois ne se montrent pas farouches lors de ces premières minutes. Très agressifs, les Alsaciens étouffent les Lillois, qui n’ont, miraculeusement, pas encore pris de but. Nous en sommes à la 51ème minute quand les Strasbourgeois loupent une double occasion en face du but Lillois, vide.

Notre équipe est complètement fébrile face à un adversaire qui s’offrent occasions sur occasions. Junior Alonso semble seul haranguer les troupes et quelques attaques stériles en découle.

54ème minute et les Lillois regagnent péniblement le milieu de terrain. Les contres et accélérations d’ El Ghazi, Benzia et Araujo donnent beaucoup d’air à la défense même si un problème de transmissions de passes semble persister au milieu.

Les joueurs commencent à s’épuiser et les fautes Alsaciennes échappent de moins en moins à l’oeil de Monsieur Hamel. Alors que la dynamique Lilloise semble reprendre forme, Maignan s’emporte sur Corgnet: Corgnet avait frappé la balle hors des mains de Maignan, ce qu’il l’a empressé de jeter la balle sur l’arrière de la tête du Strasbourgeois. L’excès est réprimandé d’un carton rouge! Les trois changements effectués, un des joueurs Lillois doit prendre la place du gardien. C’est De Préville qui s’y colle. Il reste 30 minutes à jouer, elles seront folles! Un résultat vierge serait miraculeux.

Les Lillois sont beaucoup plus solidaires après cet épisode fâcheux et De Préville réussit même à arrêter un très dangereux un contre un face à Saadi à la 71ème minute.

Mais toutes les bonnes intentions Nordistes ne suffisent pas à stopper les Alsaciens de dominer. Nous sommes à la 74ème minute et toujours 0 à 0.

RC Strasbourg 1-0 Lille OSC

Les Lillois n’abandonnent pas et ça fait plaisir à voir. Amadou remplace De Préville dans les cages. Nous devons nous projeter le plus vite à l’avant pour pouvoir revenir au score. Nous sommes à la 79ème minute et les Strasbourgeois commencent à montrer quelques signes physiques de faiblesse. C’est maintenant qu’il faut frapper.

Sur une frappe de Lala, Ié tacle avec rudesse mais ne commet absolument pas de faute. Monsieur Hamel ne le conçoit pas comme ça et désigne le point de pénalty. Amadou est face à Liénard, qui tire et marque.

RC Strasbourg 2-0 Lille OSC

Les Dogues continuent de pousser mais ne récoltent rien. Les Strasbourgeois entreprennent un second souffle et continuent de dominer le match, assez pour empêcher aux Lillois d’être vraiment dangereux.

Et le châtiment ultime arrive sous la forme d’un missile tiré aux trente mètres par le Strasbourgeois Jérémie Grimm qui trompe Amadou dans la lucarne.

RC Strasbourg 3-0 Lille OSC

Les Dogues, abêtis, essaient de se procurer des contres mais ont l’air complètement léthargiques sur des occasions stériles.

La fin est sifflée, Strasbourg voulait plus la victoire que les Dogues. Il faut absolument se ressaisir et pallier les manques.

Réactions

Yassine Benzia: On ne pense pas aux changements. On s’est préparés pour ce genre de match. On s’adapte aux blessures. C’est le foot. Le schéma n’a pas changé et il faut essayer de taper encore plus. Cela va les déconcentrer.

Jonas Martin: Les changements (à cause des blessures) sont un avantage pour nous. On donne tout sur le terrain, c’est ce qui nous a manqué à Lyon. On va marquer et on va continuer de tout donner. On a manqué quelques occasions mais c’est normal, tout va bien.

Ibrahim Amadou ( avant la seconde période): On ne s’attendait pas aux changements, ça nous a fait douter surtout pendant le temps fort Strasbourgeois.

Ibrahim Amadou ( après la seconde période): Trop d’erreurs qu’on a payé cash. C’est la première fois que je suis dans le but et c’était pas une belle première fois.

Thierry Laurey: A partir du moment où le gardien a été expulsé, c’était special. Mais on s’est pas enflammé: on a prit le temps de construire. On va pas prendre le melon parce qu’on a gagné face à Lille, qui jouait à 10, sans gardien.

A Retenir

  • Une défense solide et un gardien qui ose et réussit.
  • La forme d’ El Ghazi.
  • Un attaquant et un milieu défensif dans les buts: vous verrez pas ça tous les jours.

A ne pas Retenir

  • Les blessures. Perdre Thiago Mendes et Malcuit en début de saison serait terrible.
  • La brutalité de certains Strasbourgeois sur les tacles.
  • Le coup de folie de Maignan, qui nous plonger dans une torpeur quasi-proche d’une certaine finale opposant la France et l’ Italie en 2006.
  • L’attaque, qui essayait en vain en ne combinant pas les bonnes actions.
  • La défense, qui, bien que parfaitement positionnée, ne s’est pas adapté à la blessure de Malcuit.
  • Le milieu, qui ne transmettait pas les bons ballons.
  • La décision de Bielsa de remplacer Ballo-Touré avant la seconde mi-temps et de prendre Kouamé qui n’a pas montré de grands exploits. Aussi, Malcuit remplacé par Thiago Maia: c’est pas du poste pour poste et Maia était pas extraordinaire cet après-midi, comme perdu au milieu de l’équipe.

Formations

RC Strasbourg: entr. T. Laurey

Gardien: Kamara

Défense: Lala – Mangane – Saumier ( puis Liénard, 73′)- Martinez

Milieu: Aholou – Corgnet ( puis Grimm, 85′) – Martin

Attaque: Da Costa ( puis Gonçalves, 58′) – Saadi – Sacko

Lille OSC: entr. M. Bielsa

Gardien: Maignan

Défense: Ballo-Touré ( puis Kouamé, 37′) – Alonso – Ié – Malcuit ( puis T.Maia, 18′)

Milieu: T.Mendes ( puis Bissouma, 12′) – Amadou – Benzia

Attaque: El Ghazi – De Préville – L.Araujo

Arbitre: Johan Hamel

Buts et Cartons

RC Strasbourg: Corgnet ( carton jaune, 63′).

Lille OSC: Ballo-Touré ( carton jaune, 33′), Maignan ( carton rouge, 63′), Ié ( carton jaune, 81′).

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

To Top