Brèves

Galtier : « Si on obtient le maintien sur le terrain, le LOSC jouera en L1 l’an prochain ! »

La réactions à chaud des acteurs du match : LOSC – PSG (0-3) :

Christophe Galtier (coach du LOSC) : « Je pense que le score est sévère par rapport aux efforts fournis. Mais des efforts contre Paris il faut en faire. Et beaucoup. Sans doute plus que dans d’autres matchs. C’est ce qu’ont fait mes joueurs en première période, en étant très appliqués sur un plan de jeu, une stratégie, les transitions à faire sur le plan offensif. Je regrette simplement le manque de présence. On a eu des situations, nous aurions pu mieux les jouer, avoir plus de monde dans la projection.

Paris s’est procuré des situations, et ça s’est joué à une seconde près, à la 44ème minute et 59 secondes, car aucun temps additionnel n’avait été annoncé. De mon point de vue, Cavani est hors-jeu. Evidemment qu’il gène et qu’il empêche Junior Alonso de jouer le ballon. À la pause, on est mené 0-1. Colère ou pas colère c’est comme ça. Et quand on est mené face à Paris on sait que ça va être très difficile.

Le 3-0 est lourd surtout quand on est dans notre position, avec le goal average. Des motifs de satisfaction ? J’ai pu aimer le comportement de l’équipe, notamment en première période. Maintenant, il faudra évidemment continuer à se montrer très appliqués, solidaires et généreux aussi. Je ne suis pas quelqu’un qui retire des satisfactions dans une défaite. Et j’ose espérer que si nous avons joué comme ça aujourd’hui, ce n’est pas parce que c’était le PSG devant 50 000 personnes à 17h. Je suis convaincu, persuadé, quasiment sûr que le maintien se jouera sur le terrain et que si on l’obtient sur le terrain, le LOSC sera en Ligue 1 l’an prochain. »

Emeri (coach du PSG) : « C’était un bon examen pour continuer le processus d’amélioration du collectif. C’est une victoire sans encaisser de buts, c’est bien. Lors de la première mi-temps, nous n’avons pas maitrisé le match comme nous le voulions tandis que la seconde était bien meilleure. Le LOSC a bien défendu, mais avec la patience, nous avons pu marquer et nous méritons les trois points. »

Ibrahim Amadou (capitaine du LOSC) : « Il est clair qu’aujourd’hui, on a fait beaucoup d’efforts, mais ce qui nous a mis dedans, c’est d’avoir pris ce but juste avant la mi-temps. Car pour le reste, on s’est battu les uns pour les autres. Je pense que si on reste sur cette dynamique, on pourra gagner des matchs. Il est dommage qu’on tombe aujourd’hui sur Paris, une équipe extraordinaire, avec beaucoup de talent. On l’a d’ailleurs vu sur les deuxième et troisième buts.

Que l’on soit jeune ou mature, quand on joue contre des équipes de ce type, c’est forcément compliqué. L’essentiel est d’afficher de la solidarité, de se battre ensemble. Mais ce soir, je pense qu’on aurait pu prendre moins de buts. On est toujours déçus après une défaite, mais effectivement, c’était Paris. On relativise donc un peu en se disant qu’il faut continuer sur cet état d’esprit pour empocher des points le plus rapidement. J’ai l’impression qu’on fait de meilleurs matchs contre les grosses équipes. Ce sera difficile car nous avons un mois très compliqué. Nous allons à Nantes avec l’envie de prendre les trois points.

A titre personnel, je me sens bien, je suis motivé et disponible pour l’équipe. Je continue de tout donner pour l’équipe et essaye de donner l’exemple aux autres. Je suis le capitaine, je me dois d’être exemplaire sur le terrain et de montrer l’attitude qu’il faut avoir. »

 

Yves Dabila (défenseur LOSC) : « C’est sûr qu’on est déçu. On avait à cœur de sortir un gros match. On a quand même essayé de faire ce qu’il fallait, mais à 30 secondes de la mi-temps, on a pris ce but. Alors forcément, lorsqu’on revient sur le terrain en seconde période, ce n’est plus pareil. On a malgré tout essayé de tenir le coup, de dérouler notre plan de jeu, mais on a encaissé ce second but, puis ce troisième. C’est dommage, même si on sait qu’en face il y avait une très grosse équipe. Tout le monde sait ce que le PSG est capable de faire. »

On va continuer de donner le meilleur de nous-même, de jouer en équipe, comme ce soir, comme contre Strasbourg. Dans l’état d’esprit, on y est. Et je suis persuadé qu’au fil des matchs, ça va payer. De mon côté, je débute en Ligue 1, on peut dire que je découvre car je fêtais ce soir ma deuxième titularisation. Je n’ai pas vraiment calculé qu’il y avait Cavani ou Neymar en face. Le coach m’a dit de prendre du plaisir. Je me suis contenté de faire ce que j’avais à faire, mon boulot et puis voilà. » a t-il déclaré sur le site officiel du LOSC.

Commentaires

En haut