A la UNE

Fin du mercato – Notre analyse

Après l’arrivée d’une grosse quinzaine de joueurs au club et la première réussie face à Nantes, l’heure est au peaufinage dans les bureaux du LOSC. Si le onze titulaire semble bien dessiné désormais, il se murmure que Bielsa ne serait pas contre un attaquant supplémentaire. Mais qu’en est-il réellement des besoins du club ? Notre avis.

Recruter une alternative à Benzia

Positionné en meneur de jeu dans le 4-2-3-1 – ou 4-3-3 – de Marcelo Bielsa, Yassine Benzia n’est pas vraiment le Lillois le plus en vue depuis la reprise, c’est le moins que l’on puisse dire. Malgré un but contre Rennes en préparation, l’ancien lyonnais a du mal à se montrer impactant dans le jeu de Lille et connaît des difficultés à mettre en œuvre son talent lors des phases offensives. Si l’on ne remettra jamais en cause ses qualités techniques, il serait donc bienvenu de recruter une alternative pour la longue saison qui s’annonce. Bissouma n’est pas vraiment destiné à évoluer en meneur de jeu, Maïa et Mendes sont plus à l’aise en relayeurs et Bahlouli n’a toujours pas prouvé grand-chose. La solution la plus opportune semble donc de passer à la caisse pour recruter un titulaire en puissance, et amener ainsi une touche finale à un secteur offensif qui tourne déjà bien. A moins que le club ne préfère accorder sa confiance sur le long terme au duo Benzia-Bahlouli. Quoi qu’il arrive, nous ferons confiance à la direction technique. Sinon de l’autre côté de la Manche il y a bon nombre de joueurs qui ne jouent pas. Au cas où…

Conserver Alonso et De Préville

Là, on ne rigole plus. Énorme depuis le début de la préparation avec une passe décisive et 3 buts sur les 6 derniers matches, Nico de Préville n’en finit plus d’impressionner sous le maillot des Dogues. Déjà auteur d’une fin de saison dernière fabuleuse – 6 buts en 5 matches – le natif d’Istres déroule et se montre très précieux dans l’animation offensive lilloise. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les supporteurs, DVE en tête, ont entonné des « On veut de Préville » contre Rennes et Nantes. La gamin a un sens du but que l’on n’a pas vu depuis Salomon Kalou, il ne faut pas le lâcher. Surtout avec les Araujo et compagnie pour lui servir des caviars.

Un cas similaire à Junior Alonso. Parfois décrié, à raison, pour ses prises de risques inutiles, lui aussi ne cesse de progresser depuis son arrivée dans le Nord. Utilisé en qualité de défenseur axial par Marcelo Bielsa, il est apparu costaud défensivement contre les Nantais, remportant une énorme partie de ses duels. Auteur de l’ouverture du score d’une belle demi-volée, il apporte également sur le plan offensif et sera un atout de poids jusqu’à la fin de la saison. On dit que son sort dépend de celui de Caju et vice-versa. Sur les côtés nous avons déjà Malcuit, Mendyl, Ballo-Touré voire Bissouma, alors que dans l’axe seul le jeune Dabila et le fragile Soumaoro sont en soutien. Alonso peut lui aussi jouer sur un côté. La sagesse serait de ne pas le laisser partir.

Trouver un point de chute aux lofteurs

Enfin, si grâce au recrutement effectué cet été les meilleures cotes ligue 1 annoncent encore Lille favori contre Strasbourg, il ne faudra pas oublier un axe de travail important pour continuer à performer : trouver une nouvelle destination aux joueurs du « loft » lillois. Si Naïm Sliti est déjà parti en prêt à Dijon et que Captain’ Rio s’en est allé au Sparta Prague, nombreux sont les hommes à être encore dans l’expectative au club. Palmieri, Bauthéac, Basa, Enyeama ou encore Martin et Eder sont toujours sous contrat – même si l’on a un doute pour Marko Basa – et pèsent sur les finances du club. Quitte à ne pas les faire jouer, autant faciliter leurs départs non ? Avec les indemnités de transferts déboursées ces derniers temps et les salaires que l’on imagine confortables pour les Maïa, Malcuit et consorts, mieux vaut dégraisser au maximum pour ne pas s’attirer les foudres du Fair-play financier. Car ne l’oublions pas, si le budget du club a explosé depuis l’arrivée du président Lopez il faudra rééquilibrer la masse salariale, l’UEFA ne plaisantant pas avec ce genre de sujet. A ne pas négliger, histoire de réaliser définitivement le mercato parfait.

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

To Top