A la UNE

EXCLU : Interview de David Rozehnal !

Après 5 belles années au LOSC, David Rozehnal qui n’a pas été prolongé par le club est parti finir sa carrière à Ostende en Belgique. Le club d’un certain Marc Coucke aussi actionnaire des Dogues. Toujours aussi souriant et disponible même de l’autre coté de la frontière il a accepté de répondre à nos questions à coeur ouvert en nous confiant ses vérités. Entretien avec un homme de valeur


Salut David comment vas-tu ?

Ça va très bien. En trois matches avec ma nouvelle équipe, on a sept points avec un bon niveau de jeu. De plus j’ai joué titulaire tous les matchs, je prends du plaisir. Ma nouvelle saison commence très bien avec Ostende.

 Tu savais que tu jouerais titulaire à Ostende ?

J’ai fait ce choix de rejoindre la Belgique pour jouer plus. A Lille j’avais un rôle de remplaçant. J’ai quand même joué pas mal de matchs avec les suspendus et les blessés. Je suis content de jouer à Ostende titulaire et d’apporter mon expérience dans cette équipe. Je suis là pour guider les jeunes du club, leur apporter mon expérience.

Quels objectifs avec Ostende cette saison ?

Je n’aime pas parler objectif. Ce n’est pas évident en arrivant dans une nouvelle équipe. Je sais qu’on veut jouer les play off 1 (les 6 meilleures équipes s’affrontent dans des matchs aller-retour en fin de saison tout en comptabilisant la moitié des points acquis en cours de saison) en fin de saison. Le football c’est un sport magnifique, mais dur de prévoir, donc on va voir. Notre prochain match c’est Anderlecht, on va pouvoir juger notre niveau face à un gros. Mon objectif privé, c’est de décrocher une place en coupe d’Europe pour la saison prochaine.

Quel serait le classement de Lille dans le championnat belge à ton avis ?

Dur de juger. J’ai trouvé qu’on avait fait un bon match contre eux et que le niveau était à peut prêt égal. Il était cependant en phase de reprise avec des nouveaux joueurs et on avait de l’avance sur la préparation. Lille jouerait sans doute les premières places. Cependant, je pense que la compétition belge est difficile même si ce n’est pas la même qualité de Ligue 1.

Sur le match amical que tu as perdu face à ton ancienne équipe tu étais impliqué sur le but lillois… C’était un pari ?

Bien sûr ! On en parlé avant le match avec Flo (Balmont, impliqué sur le but puisqu’il récupère le ballon dans les pieds de Rozenhal avant d’offrir un caviar à Rodelin) il m’a dit de les aider un peux (rire)… Non évidemment ce n’était pas prévu, même si j’ai senti qu’il avait besoin d’aide (fou-rire). C’était une grosse erreur de ma part, j’en suis conscient, mais content de l’avoir fait en amical contre mon ancienne équipe. En match officiel je mettrais mon équipe et moi même en difficulté si je recommençais, donc pas de regret que ce soit arrivé à ce moment-là.

KV Ostende - LOSC. Crédit photo : Florian SOUDAIN

 Que penses-tu de Marc Coucke qui est le président de ton club, mais aussi l’actionnaire de Lille ?

J’ai eu la possibilité de parler avec lui et je trouve que c’est un mec vraiment intelligent. Il est milliardaire et fait son business avec le club tout en restant sympa, gentil et naturel avec les salariés du club. Il va donner beaucoup au club lors des prochaines années. Dans 5 ou 6 ans le club devrait devenir un gros en Belgique. J’aime beaucoup, car on le sent prêt à s’investir sur le long terme.

Tu penses donc qu’il s’investira plus à Ostende qu’à Lille ?

Je ne sais pas. C’est une question pour lui. Après personnellement maintenant que je suis à Ostende j’espère qu’il va rester, car on a vraiment besoin de lui au club. Après ce qu’il va faire avec Lille par la suite je ne sais pas.

« Des souvenirs et des images que je n’oublierais jamais »

Parlons maintenant de ton ancien club, le LOSC. Pourquoi tu es parti du club ? Ta volonté ou celle des dirigeants du LOSC ?

Moi j’ai répété toute la saison dernière que je voulais rester à Lille. J’adore la ville, la région avec ma famille on vit là-bas. Je me sentais finir à Lille. J’ai parlé avec Jean Michel Vandame à la fin du dernier match de la saison. On savait à ce moment-là que Girard quittait le club, il m’a dit « on attend de voir l’arrivé du nouveau coach pour décider de ton avenir ». Je suis parti en vacances, il m’a promis de m’appeler pour me donner la décision. Il l’a fait, il m’a dit écoute : « Hervé Renard a décidé de continuer avec d’autres joueurs ». Donc non, ce n’était pas ma décision, mais celle du nouveau coach. Moi je serais resté à Lille.

Tu restes quand même en bon terme avec le club malgré le fait que ton contrat n’a pas été prolongé ?

J’étais forcément déçu, mais je reste bien sûr en bon terme avec le club. On ne m’a pas viré non plus, on m’a dit « ton contrat se termine on te prolonge pas », c’est la vie. J’ai quand même joué 5 saisons au LOSC. J’ai connu le doublé, j’ai joué la Ligue des Champions, l’Europa League. Je garderais toujours ces souvenirs en moi. Lille, c’est dans mon cœur. Je suis toujours les résultats et dès que j’aurais l’occasion je viendrais les voir jouer.

ROZE3

Ton meilleur et ton plus mauvais souvenir à Lille ?

Inoubliable, le doublé Coupe de France et championnat lors de ma première saison ! L’Europe et l’entrée dans le nouveau stade, un super moment ! Des souvenirs et des images que n’oublierais jamais. Le plus dur, c’est quand je n’ai pas joué avec Rudi Garcia lors de sa dernière année au club. Mais aussi le fait de partir la saison dernière.

Si on regarde ta carrière, tu es un globe-trotter puisque tu as joué dans 6 pays d’Europe (République Tchèque, France, Belgique, Allemagne, Angleterre, Italie), un pays t’a marqué plus que les autres ?

Chaque pays est unique et a ses traditions. J’aime particulièrement la France, huit années ici c’est superbe, c’est vraiment un beau pays pour vivre. Après l’Italie j’ai aimé pour le temps, il fait chaud là-bas au moins (rire).

Le joueur qui t’a le plus marqué ?

Tellement de grands joueurs ! Dans les équipes où j’ai joué, je dirais ; Eden Hazard, Michael Owen, Joe Cole et Pavel Nedved en équipe nationale m’ont beaucoup marqué. Ce sont des joueurs de top niveau, c’était un plaisir d’avoir la chance de jouer avec eux. Ensuite dans mes adversaires il y a en tellement (il réfléchit), je peux quand même te citer, Cristiano Ronaldo ou encore Ibrahimovic… mais ce serait trop long de te citer tous les autres… (Il s’arrête et réfléchit avant de reprendre) j’ai fait une longue carrière en jouant dans de grands clubs, donc je suis heureux de voir la liste des joueurs affrontés, c’est pas mal non ?

David Rozehnal Tschechien EURO 2008 Vorrunde Schweiz - Tschechien

David Rozehnal Tschechien
EURO 2008 Vorrunde Schweiz – Tschechien

Quand tu regardes ton parcours et ta carrière, tu as un regret ?

Un peu, mon rêve c’était de jouer en Espagne et plus particulièrement au FC Barcelone quand j’étais tout petit. Je pense qu’il est un peu tard pour que je puisse réaliser ce rêve maintenant (rire) ! Ça restera un rêve.

« si c’est pour recruter quelqu’un qui a le même âge que moi et la même expérience pour me remplacer, quel intérêt… »

Parlons maintenant de la nouvelle saison du LOSC. Que penses-tu de la nouvelle politique du club (faire place aux jeunes et alléger la masse salariale)?

(Il réfléchit) peut être que ça va marcher, peut être que non. Il y a beaucoup de changement, je ne connais quasiment plus l’équipe. C’est la décision du club, de la direction. Est-ce que c’est la bonne ? Je ne sais pas. Il faudra voir dans quelques saisons pour répondre à la question. Si le club veut des résultats tout de suite ça ne me paraît pas possible. Dans quelques années pourquoi pas.

À titre personnel que penses-tu du discours du club qui parle de rajeunir l’effectif et qui se sépare d’un ancien en défense comme toi pour finalement recruter un autre ancien de Ligue 1 : Renato Civelli ? Tu comprends ce choix ?

Non (long silence)… C’est suffisant ? Ce n’est pas une question de jalousie ou bien parce que je ne suis pas là-bas. Si la politique est de donner la chance à tous les jeunes ok, mais si c’est pour recruter quelqu’un qui a le même âge que moi et la même expérience pour me remplacer, quel intérêt ? Non ça ne je le comprends pas. J’ai dit que je voulais rester, j’ai fait le max pour l’équipe. Je ne me suis jamais plains. C’est le choix du club à défaut de l’accepter, je le comprends.

Tu es plus proche du début que de la fin de ta carrière, tu penses faire quoi après ?

Honnêtement je n’ai pas de certitude. J’ai un contrat 1année +1 année en option, donc jusque 37 ans pour jouer. J’ai quelque chose dans ma tête, mais c’est un projet je préfère le garder pour moi pour le moment. Je sais juste que je ne veux pas rester dans le foot même s’il ne faut jamais dire jamais. Je ne sais pas encore si je vais repartir en République tchèque ou rester en France. On verra une fois ma carrière terminée.

Le mot de la fin pour les supporters ?

Je n’ai pas eu l’occasion de leur dire, car mon départ s’est fait trop vite. Mais merci à eux pour leur soutien. Ça m’a fait plaisir de jouer dans ce club pour vous. Je voudrais vous demander vous les supporters, vous êtes le 12e joueur, vous êtes important pour le club, c’est à vous aussi de faire la différence lors des matchs. Alors, continuer à encourager votre équipe même si ce n’est pas les mêmes joueurs. Je sais que ce n’est pas toujours facile, surtout si l’équipe ne joue pas bien, mais les « vrais » supporters sont là dans les meilleurs comme dans les mauvais moments. Avec vous le club continuera de remporter des trophées dans le futur.

Merci à toi David et belle saison sous tes nouvelles couleurs !

Commentaires

Dernières infos

To Top
Powered by Live Score & Live Score App