A la UNE

Et ça continue…

Nous espérions voir un Lille revigoré et en forme, prêt à exploser une équipe qui n’a pas pris un seul point depuis le début de cette saison, mais ce ne fût pas le cas. Une désillusion totale qui enrage les supporters comme (probablement) Antonetti.

Première Période

Le début de match est très lent. A part quelques tentatives d’infiltration de l’équipe Lorientaise, le seul point à retenir est le choc entre Cafu et Amadou, qui voit le jeune Lillois forcé à être remplacé par Sunzu à cause d’une blessure visiblement violente.

Après ce premier quart d’heure, nous pouvons constater que les hommes d’Antonetti essaient de se faufiler dans la moitié Bretonne, en témoignent les efforts trop courts d’Eder, d’Amalfitano et de Lopes.

Les grands problèmes rencontrés sont en revanche les pertes de balle, incessantes et dangereuses à chaque fois. Sur des passes ou en contre, les Lillois n’arrivent pas à récupérer leurs erreurs, normalement attribuées à des débutants.

La défense Lilloise se met en place malheureusement et tient: une nouvelle fois alerté sur la gauche, Benjamin Moukandjo prend de la vitesse, se décale sur son pied droit et se heurte à Sunzu au moment de la frappe.

Lille ne parvient pas à se projeter vers l’avant et à se montrer dangereux. Trop de déchet technique au milieu de terrain dès que le pressing adverse s’intensifie.

Une très bonne tentative de Lille en fin de première mi-temps émanant d’une belle passe de Sankharé pour Mavuba qui essaie d’ajuster pour Eder, mais celui-ci ne parvient pas à concrétiser.

La mi-temps est sifflée, Lille est désespérant..

losc_lille_vs_as_monaco_l1_j4_2016-2017_100916_photo_laurent_sanson-64

Seconde Période

On reprend au Moustoir. Les Lorientais rentrent vite dans le match. La possession du ballon est largement en faveur des Lillois depuis le début de la rencontre (64%), mais les Nordistes coincent une fois entrés dans les trente derniers mètres.

Comme Eder qui se retrouve esseulé pas mal de fois mais ne parvient jamais à réussir à mettre Lecomte en danger. Les Lillois parviennent à bien combiner certaines tentatives sans vraiment rentrer dans le carré du gardien merlu.

Il en faut moins pour les Lorientais qui se réveillent et grâce au jeune Mara, s’offrent une bonne occasion qui passe à côté du cadre Lillois.

A la 66ème minute, alors qu’il vient de rentrer pour remplacer Eder, Nicolas De Préville obtient son premier ballon en profondeur. Mais l’attaquant nordiste est bien pris par la défense de Michaël Ciani, qui ne se livre pas dans sa surface.

La deuxième période est un peu plus ouverte que la première, mais il manque toujours de tranchant en zone offensive des deux côtés pour créer de véritables situations de but.

On sent les Lillois qui se réveillent, l’entrée de De Préville redonne un bon souffle à l’attaque Dogue. Sur un énième coup-franc, Rony Lopes trouve la tête de Civelli. Le ballon file sur Moreira et termine juste à côté du poteau de Lecomte, qui était battu. On était pas loin d’un but contre son camp du Lorientais.

Mais l’arbitre Karim Abed a décidé d’enterrer les espoirs Lillois en accordant un pénalty extrêmement généreux à Lorient à cause d’un main de Sunzu, alors que celle-ci était indéniablement involontaire. Moukandjo tire le pénalty et offre les 3 points à Lorient.

FC Lorient 1-0 LOSC

Les Lillois se réveillent en force grâce à des interventions de De Préville, Mavuba, Corchia, Ryan Mendes et Amalfitano mais les Dogues font chou blanc.

Deuxième défaite consécutif, un réveil à la maison contre Toulouse s’impose.

losc_lille_vs_as_monaco_l1_j4_2016-2017_100916_photo_laurent_sanson-60

Réactions:

Frédéric Antonetti: On est en crise, je le dis haut et fort et ça ne me dérange pas de le dire. On est en crise de résultats, de jeu, de mentalité, de partout. S’il n’y a pas une vraie remise en question individuelle, je pense qu’on va vivre une saison très difficile. Je pense qu’on a besoin de se reprendre mentalement. On a trop de joueurs qui sont en-dessous de leur niveau. Trois défaites en cinq matches après l’élimination contre Qabala, eh ben, on est en crise. Il y a plusieurs façons d’analyser cette défaite: si on parle du jeu, on était face à une équipe arc-boutée en défense, et il fallait trouver des solutions d’attaques placées (mais) chaque fois qu’on a forcé le jeu, le ballon était perdu. Il faut savoir être patient, faire de bons appels. C’est même pas eux qui récupéraient le ballon, c’est nous qui leur donnions parce qu’on forçait trop le jeu. Après il y a une décision arbitrale incompréhensible, mais je ne vais pas m’attarder dessus. Je vous laisse seuls juges. On a manqué de discernement, on a manqué d’application et quand vous manqué de tout ça, le football vous tourne le dos.

Sylvain Ripoll: Ça fait du bien. Je tiens surtout à souligner l’état d’esprit du groupe, qui a livré un match dans des conditions pas faciles, dans un contexte pour le moins tendu. Ils ont eu d’abord beaucoup de courage et beaucoup d’intelligence pour livrer un match cohérent. On a été très structurés. Dans notre situation, c’était important de repasser par là, d’être solides défensivement. On était en retrait dans l’intensité depuis le départ. Il n’y avait pas de traduction des intentions des vestiaires sur le terrain. Ce soir ça a été le cas, avec un déficit de confiance dans certains gestes, dans nos enchaînement techniques, mais globalement, c’est avec un état d’esprit comme ça qu’on reprend les choses et qu’on se redressera. (Sur le penalty) N’ayant pas revu les images, c’est difficile de me prononcer, mais si c’est le cas (qu’il n’y a pas penalty), c’est vrai que c’est dommageable pour les Lillois. Après, on a eu notre lot de décisions contraires et ce n’est pas ce que je vais retenir ce soir. Je préfère retenir le match intelligent, courageux de nos joueurs qui sont allés chercher cette victoire là.

Ce qu’il faut retenir

  • Les appels d’Eder: interessants
  • L’entrée de De Préville aussi pertinente mais malheureusement sans succès
  • Mavuba qui essaie de se donner un peu offensivement que défensivement: son initiative peut-être bien appréciée.
  • La défense commence à se former
  • Enyeama, qui a sauvé les meubles plus d’une fois

Ce qu’il ne faut pas retenir

  • Mavuba a perdu beaucoup de balles
  • Amadou sorti blessé
  • L’ attaque Lilloise: une honte de ne pas savoir concrétiser
  • Certains choix tactiques d’Antonetti: Benzia repos?
  • L’arbitrage miteux d’Abed sur le pénalty
  • Les Lorientais qui voulaient casser des rotules

Feuille de match

LOSC: entr. F.Antonetti

Gardien: Enyeama

Défense: Béria – Civelli – Basa – Corchia

Milieu: Sankharé – Amadou ( Sunzu, 12′, puis Mendes 77′) – Mavuba

Attaque: Lopes – Eder (De Préville, 66′) – Amalfitano

Cartons: Jaune: Civelli (48′), Sankharé (34′)

FC Lorient: entr. S.Ripoll

Gardien: Lecomte

Défense: Moreira – Ciani – Touré – Le Goff

Milieu: Bellugou – Philippoteaux (Waris, 68′) – Cafu (Mesloub, 10′) – Mvuemba – Mara

Attaque: Moukandjo (Cabot, 84′)

Cartons: Jaune: Bellugou (24′), Touré (72′)

But: Moukandjo sur pénalty (76′)

A Mardi, contre Toulouse. VICTOIRE IMPERATIF.

ALLEZ LILLE

losc_lille_vs_as_monaco_l1_j4_2016-2017_100916_photo_laurent_sanson-29

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

To Top