A la UNE

Erreurs professionnelles?

Une frustration de plus qui viendra entacher notre belle équipe Lilloise. Un match qui aurait pu se terminer de la meilleure des manières nous laisse dégoutés, frustrés même lassés.

Après le match de mercredi, nous avions beaucoup d’espoir. Une équipe qui a de la niaque et qui marque, on s’était habitué…

C’est une gageur, un sacerdoce pour tous Lillois qui se respecte de ne pas laisser Rennes gagner à Lille. La dernière fois que le Stade Rennais a gagné dans le Nord, c’était il y a plus de 50 ans! Et pourtant ce nul a comme un goût de défaite…

Un acte glorieux!

Au coup d’envoi, et ce pendant les 10 premières minutes, le Stade Rennais contrôle le jeu. Bien installés dans leur base, les Bretons poussent dans le quart Lillois, sans conclure d’actions magistrales. La première incursion Lilloise est effectuée par Sofiane Boufal à la 9ème minute. Celui-ci pousse trop et commet la faute sur Pedro Mendes.

Dans la foulée Kamil Grosicki, milieu offensif de Rennes, essaie de lober Vincent Enyeama depuis les 40 mètres. Ca marche peut être contre Toulouse, mais on ne trompe pas Enyeama comme ça!

A la 14ème minute, Ousmane Dembélé commet une faute sur Sébastien Corchia: l’arbitre ne voit pas la faute et autorise la touche à Rennes. Le début d’une longue série de fautes d’arbitrages.

A la 19′, alors que les deux équipes s’explorent, nous n’avons toujours pas vu d’attaques concrètes. Le premier corner en faveur du LOSC est sifflé. Bauthéac tire long, pour Eder. Le néo-Lillois ne peut pas sauter, retenu par Pedro Mendes aux épaules (ça peut être signalé comme obstruction de jeu…) Boufal reprend le ballon, et tire, malheureusement dévié en corner.

Le deuxième corner est remis sur Amadou qui tire directement sur Costil.

A la 23′, Pedro Mendes écope d’un carton jaune pour une faute sur Rio Mavuba.

A la 25′, sur un centre en direction de Eder, celui-ci est encore une fois gêné par Mendes et M’Bengue: là aussi il peut y avoir obstruction de jeu…

A partir de la 27ème minute, Lille va pousser encore plus dans le camp Rennais et va même prendre contrôle de l’entièreté de la situation. Il y a d’abord la frappe de Boufal, complètement dévissée, à la 27′. Ensuite la magnifique tentative d’Obbadi, à la 28′, qui finit dans les bras de Costil.

Eder, à la 32′, est signalé hors-jeu. A la 38′, Boufal peut dribbler toute la défense Rennaise mais perd le ballon devant le but face au troisième défenseur.

A la 41′, Sébastien Corchia déborde Cheikh M’Bengué sur le côté droit et centre au second poteau. Benoit Costil rate sa sortie sous la pression d’Eder. Romain Danzé concède le corner de justesse !

Sur le corner joué en deux temps sur le côté droit, Boufal propose un très bon centre au second poteau. Soumaoro est trop court de la tête mais Eder reprend du pied droit dans son dos, et marque au ras du poteau!

42ème minute: LOSC 1-0 Stade Rennais FC

Eder marque alors son premier but chez nous. Le stade entier exulte!

Juste avant la mi-temps, Rennes obtient un corner, qui ne donnera rien. Et Eder, touché lors d’un contact avec Mexer, rentre aux vestiaires en boitant.

Frustrant…

L’arbitre siffle la seconde mi-temps et nous pouvons voir Benzia rentré à la place d’Eder. Du côté Breton, Giovanni Sio remplace Mexer.

Il ne faut pas attendre longtemps pour voir les Lillois en action: à la 50′, alerté sur l’aile gauche, Yassine Benzia provoque sur la gauche de la surface. Il élimine Pedro Mendes d’un crochet intérieur pied droit pour frapper pied gauche. Benoit Costil repousse au premier poteau.

Les Rennais essaient de pousser dans le camp Lillois, mais chaque action Rennaise offre de grands espaces au Lillois. le jeu est néanmoins plus équilibré.

Beaucoup de fautes des deux côtés: les Rennais pressent au corps et les Lillois ne peuvent malheureusement pas conclure leur deuxième but.

A la 59′, Romain Danzé, capitaine Rennais, est sorti. Mehdi Zeffane le remplace.

Sofiane Boufal reçoit un carton jaune pour une faute sur Pedro Mendes. Quelques minutes plus tard, c’est sur ce même Pedro Mendes que Sofiane Boufal commet une seconde faute. Carton jaune suivi d’un carton rouge. L’enfer ne fait que commencer pour les Lillois.

Depuis l’expulsion, les deux équipes sont à cran. Paul-Georges Ntep réclame un pénalty 74′ pour une faute commise par Renato Civelli. L’arbitre conteste.

A la 76′, M’Bengue fauche violemment Bauthéac. L’arbitre sanctionne le défenseur.

A la 84′, Mehdi Zeffane pousse sur Yassine Benzia qui protège son ballon. Le Rennais commet la faute. Non-content d’être rappelé à l’ordre, le Rennais lance le ballon à la tête de Benzia. L’arbitre sanctionne immédiatement le joueur. Pour rappel, Zeffane et Benzia son tous les deux passés par le centre de formation Lyonnais, ont grandi et joué ensemble jusqu’à l’an dernier.

A la 86′, sur une offensive de Paul-Georges Ntep, Adama Soumaoro semble faire main. L’arbitre indique le point de pénalty, d’abord pour une faute sur l’attaquant Rennais. Le penalty est très litigieux car l’arbitre le siffle pour obstruction au jeu et non par rapport à la main. Pourquoi maintenant et pas sur Eder en première mi-temps?!

Ousmane Dembélé tire le pénalty dans un bruit assourdissant. Tout Pierre Mauroy est derrière les Lillois et essaie de déstabiliser le joueur breton, qui marque quand même.

LOSC 1-1 Stade Rennais FC

Frustrant…

Les mots doux fusent en direction de l’arbitre.

Le match reprend quand même. Il reste 4 minutes…pour une seul tentative Lilloise: alerté par Benzia sur la gauche de la surface, dans le dos de M’Bengué, Sidibé croise sa frappe du pied gauche. Le gardien rennais, en déséquilibre, repousse des deux mains !

L’arbitre siffle la fin de la rencontre.

Réactions:

Frédéric Antonetti: «Je ne suis pas en colère, j’ai des sentiments partagés. Sur l’ensemble du match, il n’y a pas photo, on méritait la victoire. On a bien maîtrisé ce match, on craignait leur armada offensive et leur vitesse. A part l’action du penalty, on n’a jamais été en danger. On a fait un match très intelligent. Mais on ne peut pas tout contrôler. C’est cruel pour les joueurs, je suis déçu pour eux. Mon message est simple : il faut continuer et être plus lucide et clairvoyant sur nos contres. On est en progrès. On a produit de belles actions, sans être récompensé. On doit être capable de marquer le deuxième but et s’améliorer dans la maîtrise collective. On a un déficit de points mais on est sur la bonne voie.»

Roland Courbis: «On se contentera de peu aujourd’hui, de cette réaction en seconde période. On sortait d’un mauvais match et d’une défaite à digérer il y a seulement deux jours et demi (0-1 face à Saint-Etienne, ndlr). Le match était difficile à préparer et la première mi-temps a été difficile. Le résultat est donc assez logique. Après une bonne première mi-temps de Lille, on méritait de gagner la seconde, d’autant qu’un penalty pour nous n’a pas été sifflé. (Au sujet de l’exclusion de Boufal) C’est toujours mieux d’être à onze que dix et c’est sûr que c’est un soulagement pour nous quand il n’est plus sur le terrain. Mais ça fait partie du jeu.»

Feuille de match:

Lille: entraîneur Frédéric Antonetti

Gardien: Enyeama

Défense: Corchia-Soumaoro (carton jaune à la 86′)-Civelli-Sidibé

Milieu: Obbadi-Mavuba-Amadou

Attaque: Boufal (carton jaune à la 66′ et à la 71′, carton rouge à la 71′)-Eder (remplacé par Benzia à la 46′)-Bauthéac

Rennes: entraîneur Roland Courbis

Gardien: Costil

Défense: Danzé (carton jaune à la 18′, remplacé à la 59′ par Zeffane (Zeffane averti d’un carton jaune à la 84′) )-Mexer (remplacé à la 46′ par Sio)-Armand-M’Bengué (carton jaune à la 76′)

Milieu: André-Mendes (carton jaune à la 23′)-Fernandes

Attaque: Dembélé-Ntep-Grosicki (remplacé à la 78′ par Boga)

Ce qu’il faut retenir:

  • Le premier but de Eder! En espérant que ça soit le début d’une longue série!
  • L’ambiance du Stade Pierre-Mauroy aujourd’hui!

Ce qu’il ne faut pas retenir:

  • Le Stade Rennais: qu’on vienne dire qu’il y a penalty, d’accord. Mais il faut aussi citer que depuis le début de la saison, le SRFC a quand même bénéficié de 7 penaltys, un taux plus fort que toute autre équipe. Ils sont aussi connus pour être de grands provocateurs.
  • L’arbitrage: Johan Hamel est l’arbitre qui donne le plus de carton en L1: pour 11 matchs arbitrés, il a distribué 49 cartons jaunes et 7 cartons rouges. Si le penalty est valide, les obstructions de jeu sur Eder doivent l’être aussi…
  • Le jeu à perte de Boufal + le carton rouge.
  • Les changements d’Antonetti: un seul changement! Si deux autres acteurs étaient rentrés, un autre but aurait pu être marqué.

On n’est pas plus avancé niveau classement. Nous nous déplaçons à Paris la semaine prochaine. C’est un match très difficile. Espérons que nos gars montreront tous l’étendu de leur talent.

Allez le LOSC!

 Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

To Top