A la UNE

En avant vers le futur !

La conférence de presse tant attendue qui nous a permis déjà de dire au revoir à Michel Seydoux mais aussi d’accueillir à bras ouverts Gérard Lopez qui a confirmé les grandes lignes de la nouvelle politique du LOSC.

Le début de la conférence était bien sûr remplie d’émotions devant un parterre de journalistes de tous horizons. Michel Seydoux a indiqué faire confiance entièrement à son repreneur et s’est félicité de lui laisser un héritage et un savoir-faire bien géré. Lopez a suppléé  cette expression en indiquant que le LOSC est « un club à l’image de sa région: c’est à dire bien géré et qui aime le foot. »

Le Projet

Nous avons aussi appris que la nouvelle politique se fera dans la lignée de ce que Seydoux avait déjà accompli et celui-ci restera d’ailleurs au conseil d’administration. La plus grande révolution se fera au niveau financier puisque Lopez détient 95% des parts d’actions qui ont permis d’acquérir le LOSC. Il en a aussi profiter pour redéfinir le LOSC en précisant qu’un club de football n’est pas une entreprise normale mais « une institution qui appartient à ses actionnaires mais aussi aux supporters. »

Les rumeurs de clubs satellites (comme Gil Vincente et Hull City A.F.C) ont été grandement annoncés. Le nouveau président met en garde sur ce projet: il a bien fait une offre pour Gil Vincente (qui n’a pas répondu à temps) mais il n’a rencontré aucune personne concernant le club anglais pour l’instant.

« L’avantage de ce genre de partenariat, a t-il indiqué, bénéficiera pour le LOSC. Le projet, c’est le LOSC. On aimerait trouver de jeunes joueurs à former. Avoir un club dans un autre championnat permet de former. Et ce partenariat avec un autre club dans un autre championnat est intéressant et pourrait voir le jour: Il se pourrait qu’on puisse avoir un accord avec un club dans un autre championnat pour placer des joueurs pour revenir au LOSC. »

M. Lopez a aussi indiqué que l’intérêt initial qu’il avait pour le LOSC provient de Marc Ingla, qui lui a proposé notre club.  Sur le plan administratif, le projet est sensé être fondé sur les 5 prochaines années, Lopez ne sera pas le PDG actif: il délègue à Marc Ingla qui assurera la direction et Luis Campos qui sera son bras droit personnel, l’organigramme administratif ne changera pas.

Sur le plan administratif, Victory Soccer est la la société mère du LOSC qui a acheté les parts, pour l’instant, à 95%. Quelques précisions restent à régler. Le budget du LOSC sera présenté devant la DNCG la semaine prochaine.

Le Staff

Bien qu’élogieux sur le travail de Patrick Collot, Gérard Lopez s’étend sur un travail et un projet à long terme avec un nouvel entraîneur qui entrera en lice: certains noms ont fuité dans la presse française (dont Bielsa), Lopez souligne que les profils mentionnés sont intéressants mais que l’objectif est de trouver un entraîneur qui propose du spectacle avant de pouvoir s’attaquer à la reconstruction plus approfondie du LOSC.

Le profil du nouvel entraîneur du LOSC consistera aussi grandement à intégrer les jeunes dans l’équipe première. Sur le point Bielsa, Lopez précise son intime relation amicale avec lui et les discussions qui sont en cours. En revanche, rien n’est signé.

Lopez a rajouté sur sa relation avec Bielsa qu’il l’a rencontré lorsque ce dernier était à Bilbao et que la relation avec le technicien argentin sera tout à fait gérable. Mais ce n’est pas automatique d’avoir un autre entraîneur: Collot pourrait finir la saison. Comme indiqué préalablement, le projet est sur 5 ans et l’entraîneur pourrait venir cet été.

Mercato & Finances

Concernant le mercato, Lopez remet les choses en place. La saison difficile du LOSC correspond à une année de transition. 3-4 recrues vont bien sûr arriver au mercato d’hiver mais le gros du projet commencera cet été. D’ici 12-18 mois, l’objectif est d’intégrer de nouveaux joueurs, d’avoir un nouveau coach, de jouer dans le top 5-6 en France et être capable de jouer l’Europe est clairement un objectif à long terme.

Ce qui intéresse les supporters bien sûr sont les arrivées de joueurs qui pourraient apporter des résultats et sur ce point, Lopez rassure et anime les passions: « Sera-t-on capable de faire venir des joueurs d’un talent comparable aux meilleurs du championnat ? La réponse est oui. Clairement. Le LOSC est un vrai outil de travail. Il faut y mettre du contenu, des joueurs de 17-23 ans. »

Au niveau financier, Lopez rassure:  » J’ai des participations dans différentes sociétés avec un seul objectif, le retour sur investissement, Ici c’est différent. Si je vous dis que c’est pour ne pas perdre d’argent c’est plus honnête. On ne fera pas de choix financiers qui affecteraient le club. »

Cette conférence sonnait le glas pour l’ère Seydoux. Nous le remercions grandement. Nous gardons les bras ouverts pour le futur. Le Président n’est plus, Vive le nouveau Président!

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

Dernières infos

To Top
Powered by Live Score & Live Score App