Brèves

DNCG et rumeurs de départs, Ingla clarifie la situation

Dans le cadre de la conférence de presse de présentation du nouveau coach du LOSC : Christophe Galtier, Marc Ingla a répondu aux interrogations des journalistes au sujet de la DNCG. Le directeur général confirme les décalages avec les « exigences… très exigentes » et le projet lillois. Comparant même la situation avec le FC Barcelone de 2013, où le club catalan était mal en point et avait fait signer un certain Ronaldinho :  « La DNCG a demandé des sujets assez techniques, c’est pour ça qu’on n’arrive pas à solutionner tous les sujets. On pense que les garanties sont suffisantes pour continuer le projet, ce qu’on va faire. On a eu des décalages avec les exigences… très exigeantes. En 2003, quand on a pris le Barça, la situation économique était très mauvaise et on a signé Ronaldinho. Peut-être qu’avec une DNCG en Espagne, on n’aurait pas pu signer Ronaldinho. »

Marc Ingla confirme que le LOSC ne fera pas appel de la décision de la DNCG : « On a décidé de ne pas faire appel de la décision. On a compris que les entretiens seraient encore plus exigeants si on faisait cela. » 

Egalement, l’ancien vice-président du Barça confirme les possibilités de départs en restant vigilant de ne affaiblir le groupe : « Nous ne sommes pas obligés de vendre. Nous allons écouter, mais on ne veut pas affaiblir le projet sportif. Nous avons mandaté des personnes pour essayer d’avoir des offres sur la table. Mais cela ne veut pas dire pour autant que l’on souhaite vendre »

Crédit Photo : Laurent SANSON – NordSports-Mag.com

Commentaires

En haut